»

L'équipe de France boucle les Mondiaux Handi Surf avec les honneurs

  • Team France - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Benoît Moreau - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Eric Dargent - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Mathis Bonich, athlète handicap moteur - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Fred Biscayar, athlète paraplégique - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Benoît Moreau, athlète handicap moteur - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Pierre Pochat, athlète handicap moteur - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Laurent Marouf, athlète handicap moteur - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Team France - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Eric Dargent, athlète handicap moteur - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS
  • Maxime Cabanne : athlète paraplégique - Mondiaux Handi Surf - San Diego - FFS

Eric Dargent et Mathis Bonich ont terminé à la 5e des championnats du monde HandiSurf. Les deux chances de médailles tricolores n’ont pas atteint la finale mais se sont montrées dignes des meilleurs mondiaux.

L’équipe de France, qui était composée pour cette première édition de 7 athlètes, a énormément échangé et appris de son séjour américain. Elle reviendra plus forte l’an prochain. Quant à la méthode française, le travail de l'association nationale Handi Surf et de la Fédération Française de Surf, a été plébiscité.

Il s’en est fallu de peu. De très peu même pour que Mathis Bonich ne parvienne à se hisser en finale de la catégorie « allongé » des championnats du monde HandiSurf. Le jeune marseillais (15 ans) a été éliminé en demi-finales pour 0,20 point. Sans regret toutefois car après une année seulement de pratique, le Provençal a parcouru un chemin phénoménal avec sa planche de surf, qui l’a menée de la Méditerranée à l’océan Pacifique.

Dargent et Moreau s’arrêtent en demis

Cinquième, c’est également le classement final d’Eric Dargent. Dans la catégorie « Stand Up » (debout), l’autre Marseillais de l’équipe a lui aussi laissé échapper une place en finale. Face à deux adversaires qui ont eu les meilleures vagues des 20 minutes de sa demi-finales, Dargent a proposé un surf intelligent, propre, mais pas assez incisif pour lui permettre de passer en finale.
Dans l’autre demi-finale de la catégorie, le Basque Benoît Moreau est passé à côté. Dans une mer capricieuse, avec de rares bonnes vagues, Moreau n’a jamais pu s’exprimer et prend la 7e place de la compétition.

Magnifique équipe de France

Plus tôt dans la journée, le capitaine de l’équipe de France, Fred Biscayar n’avait pu se hisser en demi-finale de la catégorie « Assisté ». Lui aussi de très peu puisqu’il était 8e ex-aequo avec l’Américain Jesse Billauer, la différence se faisant sur la meilleure vague des eux compétiteurs. Biscayar conserve toutefois le sourire et peut être très fier de son parcours.
Comme peuvent l’être les 7 premiers surfeurs de cette magnifique équipe de France. Comme la totalité du staff et les bénévoles de l’association nationale Handi Surf. Les techniciens et ceux de la Fédération Française de Surf débrieferont au retour en France pour améliorer ce qui doit l’être et se projeter rapidement sur les prochains Mondiaux.

Quatre titres mondiaux pour quatre continents

Pour cette première édition, qui aura réuni 70 athlètes de 18 pays, la répartition des titres concerne un pays sur quatre continents : les Etats-Unis, le Brésil, l’Australie et le Danemark ! Rendez-vous est d’ores et déjà pris dans 12 mois, toujours à San Diego, pour les deuxièmes championnats du monde Handi Surf.

Réactions
Mathis Bonich (5e en catégorie « allongé »)
« Il y a un peu de frustration mais je suis vraiment content d’être venu ici. Et c’est beau d’être allé jusqu’en demi-finale. Ce qu’il m’a manqué pour passer en finale ? Prendre de meilleures vagues. Il faut dire que j’avais beaucoup de stress dans l’eau. Mais je me suis battu. Et je suis content de moi. »

Eric Dargent (5e en catégorie « Stand Up »)
« Je suis très content d’avoir participé à cette belle compétition. C’était une première pour moi, c’était magique. Je suis allé au bout de ce que je voulais faire. J’aurais aimé aller en finale. Il me manque encore beaucoup de choses. Quoi ? On en revient au problème du handicap : on a besoin d’évolution sur le matériel prothétique, avoir des planches encore mieux adaptées, et il y a du travail personnel à faire sur la technique. On doit faire des manoeuvres qui partent plus haut. Il y a manière à progresser. C’était une belle aventure. On sent qu’on peut tous progresser. On forme une belle équipe et on va tous aller dans ce sens ! J’ai un autre message, pour l’île de La Réunion (Eric Dargent s’est fait attaquer par un requin en 2011 qui lui a arraché sa jambe droite, ndlr). J’avais écrit Elio sur ma planche aujourd’hui (en hommage au jeune surfer décédé d’une attaque de requin à La Réunion en avril dernier, ndlr). J’ai une énorme pensée pour les surfeurs réunionnais. »

Benoît Moreau (5e en catégorie « Stand Up »)
« C’était très sympa d’être arrivé jusqu’en demi-finales. Après, il y a forcément un moment d’amertume. Je voulais faire mieux. Mais j’ai eu du mal à gérer ma dernière série. Je me suis fait embarquer dans le courant. Les vagues n’étaient pas évidentes. Mais ces Mondiaux sont à refaire sans problème ! Il y avait une super ambiance, on a fait des rencontre avec des gens de partout dans le monde. Top ! 2016 ? Pourquoi pas. Cette compétition va s’améliorer, l’ISA va gommer les petites imperfections et ce sera une sacrée machine qui va bien rouler. »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

L'équipe de France réussit son entrée aux Mondiaux Handi Surf !

A l’issue de la première journées des championnats du monde Handi Surf, l’équipe de France a [...]

7 Français participent aux premiers Mondiaux Handi Surf aux USA !

L’équipe de France et ses 7 surfeurs sont à San Diego où se disputent cette semaine les [...]