»

Entrée en matière réussie pour l'Equipe de France

Pierre Valentin Laborde
Pierre Valentin Laborde - Organoff

Enfin, les Mondiaux Juniors de Surf ont débuté. Après une splendide parade hier à  Hossegor, les 28 équipes nationales sont entrées dans le vif du sujet en disputant aujourd'hui Plage du Penon à  Seignosse, les premiers tours des compétitions [...]

Enfin, les Mondiaux Juniors de Surf ont débuté. Après une splendide parade hier à  Hossegor, les 28 équipes nationales sont entrées dans le vif du sujet en disputant aujourd'hui Plage du Penon à  Seignosse, les premiers tours des compétitions masculines de moins de 16 et moins de 18 ans. De longues et jolies vagues de 1,50 m attendaient les compétiteurs ce matin sous un beau soleil.

La France n'a pas manqué son entrée en matière qualifiant tous ses garçons pour le 2ème tour de la compétition à  l'exception de Charlie Martin qui devra s'extraire des repêchages. A noter, les belles victoires de Marc Lacomare, décidément en pleine confiance, mais aussi celle de Medi Veminardi, Maxime Huscenot et Dimitri Ouvré.

Grosse impression des sud-africains et notamment de sa perle Shaun Joubert (-18 ans) qui réalise la meilleure vague de sa catégorie avec 9.50 points. Pour autant, l'australien Owen Wright, également victorieux, semble être unanimement considéré comme l'homme à  battre de la compétition.

Chez les cadets (-16ans), c'est le néo-zélandais Jonathan Hicks qui s'offre la meilleure note et la meilleure combinaison du jour (9.50 et un total de 18 points).

Demain, lundi 26 mai à  partir de 8h, c'est au tour des filles de débuter la compétition sur le podium n°2 au sud du Penon. Les garçons -16ans et -18 ans surferont le 2ème tour sur le podium n°1 au Penon.

Premier tour réussi pour l'Equipe de France

7 garçons sur les 8 tricolores engagés aujourd'hui dans le premier tour des Mondiaux ISA se sont directement qualifiés pour le 2ème tour de la compétition.

La performance du capitaine de l'Equipe de France, Marc Lacomare (-18 ans) illustre la belle confiance qui règne dans le groupe. Le landais, très détendu a parfaitement géré sa série aujourd'hui. Après une première superbe droite magnifiquement exploitée et notée 8.33 points, le surfeur d'Hossegor a pris le temps de choisir ses vagues. Puissant, bien positionné et dans le rythme, le français a mené sa série de bout en bout. « Je suis content de ma manière de surfer aujourd'hui » répond le placide mais très déterminé capitaine des Bleus. Mieux préparé physiquement que lors des Mondiaux ISA 2006 où il avait accusé le coup sur la fin de la compétition, Marc énonce clairement l'objectif de l'Equipe : gagner.

Toujours en -18 ans, on notera aussi la belle victoire de Medi Veminardi au terme d'une belle empoignade stratégique. Le français, solide a bien géré sa série, conservant la priorité et l'avantage jusqu'au bout.

Parmi les autres succès tricolores du jour, la victoire de Maxime Huscenot, vainqueur de justesse de sa série chez les -16 ans. Dans des conditions devenues très aléatoires, le réunionnais est parvenu à  décrocher un superbe 8.50 en dépit du manque de vagues. Avec cette seule vague, il remporte la série. Dimitri Ouvré aussi est sorti vainqueur de ce premier round.

Ca passe aussi pour Pierre Valentin Laborde (-18 ans), convaincant 2ème derrière l'impressionnant sud africain Shaun Joubert, intouchable aujourd'hui.

Chez les -16 ans, Kieran Bullard, bizuth de l'Equipe de France et le breton Ian Fontaine, Champion de France minimes, valident leur ticket pour le 2ème tour grâce à  leur 2ème place.

Universalité et esprit olympique

Aux côtés des nations reines du surf (Australie, Brésil, Hawaii, USA, Afrique du Sud, France, Nouvelle Zélande...), des nations émergentes font la démonstration à  Seignosse du caractère universel du surf. A l'image du Sénégal qui participe à  l'événement pour la première fois avec 2 surfeurs, malheureusement condamnés au repêchage... mais aussi avec l'Allemagne dont le prodigieux ambassadeur Nicholas Von Rupp (résident portugais) a remporté sa série aujourd'hui chez les - 18 ans devant un brésilien et un anglais.

« J'adore cet événement, sa parade et son état d'esprit. L'an passé j'avais défilé seul avec le drapeau allemand, cette année, nous sommes une véritable équipe. En Allemagne, on surfe une vague de rivière à  Munich mais nous avons rarement l'occasion d'aller à  l'océan. »

Pour le public

La Fédération Française de Surf a mis en place trois stands sur le site de compétition à  Seignosse. Ouverts toute la semaine au public, ils permettent de faire découvrir l'environnement avec Ecosurf et Surfrider Foundation, mais aussi la pratique du surf pour tous les publics avec Surf et Handicaps et Surf insertion.

Sous l'égide de la Fédération, le comité départemental des Landes de surf a également pris l'initiative d'inviter durant toute la semaine 400 enfants issus des écoles primaires landaises. Ces enfants découvriront, avec des moniteurs diplômés, la pratique du surf et de la compétition.

Publié le