»

Edouard Delpero champion de France de longboard 2015

  • Edouard Delpero - Championnat de France de Surf 2015 - Biarritz - Justes / FFS
  • Pierre Rollet - Championnat de France de Surf 2015 - Biarritz - Arieta / FFS
  • Charly Quivront - Championnat de France de Surf 2015 - Biarritz - Arieta / FFS
  • Lodeho - Championnat de France de Surf 2015 - Biarritz - Arieta / FFS
  • Romain Laulhe - Championnat de France de Surf 2015 - Biarritz - Justes / FFS
  • Hugo Dubosc - Championnat de France de Surf 2015 - Biarritz - Justes / FFS
  • Antoine Delpero - Championnat de France de Surf 2015 - Biarritz - Justes / FFS
  • Boyer - Championnat de France de Surf 2015 - Biarritz - Justes / FFS
  • Boucaut - Championnat de France de Surf 2015 - Biarritz - Justes / FFS

Triple champion de France entre 2011 et 2013, Edouard Delpero avait déclaré forfait l’an dernier. Le Basque a récupéré son titre national, son quatrième, dans des vagues de pus de 3 mètres à Biarritz !

Le spectacle était au rendez-vous tout au long de cette quatrième journée de compétition sur les trois spots des championnats 2015 : la Milady, la Côte des Basques et la Grande Plage de Biarritz.

Plus grosses encore que les prévisions, les vagues ont balayé la côte basque ce vendredi. Des vagues longues et lisses avec un vent de terre idéal pour le surf. A la Côte des Basques, la finale longboard Open a couronné Edouard Delpero, champion d’Europe de sa discipline le mois dernier. Sur ce même spot, la direction de compétition est parvenue à se faire jouer les quarts de finale avant d’arrêter l’épreuve en raison des vagues de plus en plus fortes. A la Milady, sans doute là où les vagues étaient les plus grosses (3m50), les adeptes du bodyboard ont pu démontrer tout le spectacle que peut offrir la discipline quand les conditions le permettent. Des manoeuvres aériennes et des tubes énormes ont fait se lever la plage !

Ce vendredi a également vu l’entrée en lice du bodysurf Open et du surf Open, sur le site de la Grande Plage. Là aussi dans des vagues massives. Seuls les deux tours de ces catégories ont eu lieu avec pas moins de 72 concurrents engagés.
La journée de samedi devrait elle aussi procurer sa dose de spectacle puisque si la houle va s’amortir, les vagues devraient encore dépasser les deux mètres. Vent de terre et soleil seront aussi au rendez-vous.

Longboard Open : Edouard Delpero, la tactique avant tout

Sur un plan d’eau délicat avec de nombreux close outs, Edouard Delpero a fait jouer la carte tactique pour s’imposer. Alors qu’Alexis Deniels semblait avoir pris les choses en mains avec une belle et longue droite pour aller offrir un titre national à la Bretagne, Delpero partait sur une très longue droite qu’il martyrisait à coup de turns et de nose (7,67 pts), l’éventail du parfait longboardeur, entre modernisme et classique. Passé devant dans le dernier quart d’heure, mais nullement à l’abri, Delpero repartait au large pour reprendre une deuxième bonne vague (7,50 pts) sur une gauche jusqu’au bord. Dans le même temps, Antoine Delpero, l’aîné de la fratrie, prenait de gros risques en partant sur les gauches, certes très creuses mais qui fermaient. Bilan : deux énormes tubes dans lesquels il se faisait enfermer. Au final, Edouard Delpero s’impose devant Alexis Deniel, Antoine Delpero est sur le podium au pied duquel reste le jeune méditerranéen Nathan Sadoun, lequel réalise l’exploit de se hisser dans une finale de niveau international.

Edouard Delpero (champion de France de longboard)
« Je ne suis pas le roi de France (rires) ! Je n’ai pas pu faire les championnats l’an dernier, j’avais eu un accident de voiture et j’étais blessé. Je reviens cette année, je les gagne après mes trois titres consécutifs (2011, 2012 et 2013). Je suis très content. Ma stratégie ? Avec mon frère (Antoine), on s’était mis en tête de prendre des tubes, il y avait une sacrée gauche qui passait. Mais comme je n’ai pas beaucoup de longboard de rechange, je n’ai pas voulu m’engager, au risque de casser ma planche. Mon option était de prendre les vagues intermédiaires, pas forcément les plus grosses, mais celles qui offraient le maximum de potentiel. Le choix était très important, tout se jouait là-dessus, et ce n’était pas évident. Le Breton Alexis Deniel était en tête un bon bout de temps, je me suis dis : « prends une bonne vague avec un bon score suffisamment tôt pour revenir au large et assurer mes arrières au cas où il repasserait devant. Il n’y a pas de suite logique après mon titre de champion d’Europe le mois dernier. Il y a un tel niveau sur ces championnats de France que je suis juste très content de les voir gagnés. »

Surf Open : deux tours et à demain

Devant un public très nombreux à la Grande Plage, les surfeurs sont tous entrés en lice ce vendredi. Dans des conditions là aussi très solides, le …très solide Titouan Deffarges a score la meilleure vague du jour. Un 8,50 pts pour deux énormes rollers très poussés. On retrouvera forcément le basque en quarts de finale ce samedi. La nouvelle génération s’est particulièrement mise en évidence ce vendredi puisque le Breton Théo Julitte et Charentais Charly Quivront ont tous deux obtenu un 8 pts pour deux autres vagues bien engagées.

A l’issue des deux tours du jour, on connaît la composition des quarts de finale dans lesquels se retrouvent évidemment les favoris. A commencer par la tête de série n.1, le Landais Vincent Duvignac, capitaine de l’équipe de France. Mais aussi, Gaspard Larsonneur, Romain Lauhlé ou encore Len’s Arancibia, le local des championnats, qui s’est offert le luxe de sortir Adrien Toyon, la tête de série n.2.

Stand Up Open : les demis et la finale reportées à samedi

Dans les conditions limites dantesques de la Côte des Basques, les Supers sont allés au charbon. A grands coups de pagaies, debout sur leur planche, ils ont bravé des vagues de plus de 3m. Mention très spéciale au jeune méditerranéen Jules Langlois, 13 ans, qui s’est engagé dans des conditions où beaucoup d’adultes n’auraient même pas enfilé le lycra ! Champion de France en titre, Jérémy Massière monte en demi sans trop de souci. Même analyse pour les frères Delpero, même si Antoine s’est fait une frayeur en terminant sa dernière vague dans les rochers. Alexis Deniel est lui aussi en demi en se qualifiant derrière Léo-Paul Etienne, tout comme Ben Carpentier, n.9 mondial sur le World Tour cette année.

Bodyboard Open : le show à la Milady !

Ce sont certainement eux qui ont eu le plus belles (et grosses) vagues de la journée. Tellement grosses que les concurrents ont été tractés au large par le jet ski de l’assistance afin de ne pas avoir à passer une barre insurmontable à la rame. A 500 mètres au large, les meilleurs bodyboarders français ont eu de belles parois à fracasser. Pas forcément avec de la rampe pour s’envoler mais de quoi envoyer tout de même de sacrés rollos. A l’issue d’une journée marathon, on retrouve notamment les frères Alexandre et Maxime Castillo, ainsi que Martin Mouradian, tous membres des équipes de France. Mais aussi le robuste breton Yann Salaün. Blessé (côte fêlée après une projection), Jérémy Arnoux, lui aussi membre de l'équipe de France de bodyboard, a été éliminé en quarts de finale. Les demis et la finale se joueront demain, sur le même spot de la Milady.

Bodysurf Open : les favoris au rendez-vous

Après une semaine d’attente, les meilleurs bodyboarders français sont enfin entrés à l’eau. Pour leur grand plaisir puisque les conditions étaient idéales à la Grande Plage. Après une journée complète de compétition, notamment marquée par la prestation du Réunionnais Norbert Sénescat (meilleur score du jour avec 6,83 pts), on connaît le tableau des quarts de finale où figure les trois principaux favoris : Jonathan Desperges (vice-champion du monde 2014), Joël et Yann Badina, ce dernier étant le champion sortant. Les finales sont programmées ce samedi.

FFS - Publié le
Sur le même sujet

Le surf handi débarque aux championnats de France de surf !

La 3ème journée de compétition aux championnats de France de Surf n’a débouché sur aucune [...]

Championnat de France de surf 2015 - Les guadeloupéens au top !

Avec la victoire de Kim Véteau en bodyboard espoirs et trois surfeurs sur le podium en surf [...]

Championnat de France de surf - 5 titres ont été décernés à Biarritz

Les championnats de France de Surf 2015 ont débuté ! 5 catégories espoirs étaient en lice pour [...]

Frédéric Diefenthal invité d'honneur des championnats de France de surf !

La FFS et la Ville de Biarritz organisent conjointement les championnats de France de surf du [...]