»

Didier Leneil remporte l'Oléron StandUp Paddle Challenge

Le podium
Le podium - Axel Berthelot

A l'heure du briefing de course ce samedi 2 juillet 2011, les 20 compétiteurs inscrits à  ce 1er Oléron StandUp Paddle Challenge avaient très certainement une vague idée de ce qu'ils allaient devoir affronter. Ils avaient entendu parler d'une longue [

A l'heure du briefing de course ce samedi 2 juillet 2011, les 20 compétiteurs inscrits à  ce 1er Oléron StandUp Paddle Challenge avaient très certainement une vague idée de ce qu'ils allaient devoir affronter. Ils avaient entendu parler d'une longue distance à  la rame qui les emmènerait de Saint- Denis d'Oléron à  Bourcefranc. Une véritable aventure qui prend naissance quasiment au pied du Phare de Chassiron pour se conclure 30 km plus loin, face au majestueux Fort Louvois. Il était même spécifié dans le dépliant que la route allait contourner le Fort Boyard, histoire d'ajouter une petite touche touristique sur ce trajet inédit. Traverser le Pays Marennes Oléron du Nord au Sud en reliant ses trois monuments les plus emblématiques, le tout à  la force des bras sur un stand up paddle, le moins que l'on puisse dire c'est que le menu était plutôt alléchant.

Il fait un temps superbe, le site de l'Anse de la Fosse à  Saint-Denis d'Oléron est paré de ses plus beaux atouts et impressionne par sa beauté tous les acteurs présents, y compris Jean-Michel Massé, enfant du Pays, Maire de la commune et fervent défenseur du patrimoine local. C'est en compagnie de Jean-Jacques Naud, Maire de La Brée les Bains, qu'il lance officiellement l'épreuve. Au moment de franchir la ligne de départ, le seul doute qui plane encore dans l'esprit de tous est de savoir si le vent va s'orienter dans la bonne direction. Pour l'heure un régime résiduel de secteur Est campe sur toute la zone. Il est faible et tend à  s'amortir mais il contrarie quand même les plans d'origine. Juin et juillet sont les mois les plus favorables à  l'établissement des brises thermiques. Le « noroit » comme on le nomme ici, se lève généralement en début d'après midi. Il peut atteindre une vingtaine de noeuds (35 km/h) en fin de journée et générer une belle houle de vent à  l'intérieur des pertuis charentais. Le parcours gambergé dans la tête des organisateurs de l'Oléron StandUp Paddle Challenge prend en compte cette donne. Le noroit est pile poil dans l'axe de la course. Vent et courant dans le même sens, le plus long « down wind race » jamais réalisé en stand up paddle jusqu'à  ce jour peut être tout simplement magique !?!

Il est très exactement 13h35 quand les rameurs donnent leurs premiers coups de rame. C'est aux alentours de 15h que le duo de tête Didier Leneil, Gaétan Séné, contourne le Fort Boyard en affrontant un courant terrible qui fera dériver pratiquement toute la flotte vers l'imposante forteresse. C'est à  16h45 que Didier coupe la ligne d'arrivée avec 30 secondes d'avance sur Gaétan et un temps de course de 3h10. Il est 19h00 quand Alain Bazin rejoint ses petits camarades de jeu sous les applaudissements de tout le staff mer, dernier certes, mais heureux d'avoir conquis son Everest à  lui ! Alain boucle son périple en 5h25 soit pratiquement 2h15 de plus que le vainqueur. La brise thermique tant espérée s'est levée malheureusement trop tardivement. Jamais elle n'a pu jouer son rôle tant espéré. Un tel parcours a obligé les compétiteurs à  réfléchir à  deux fois à  leur tactique et leur a demandé une maîtrise quasi totale... La course fut donc très longue, incroyablement éprouvante, physiquement mais aussi moralement, interminable pour certains mais définitivement belle et inoubliable pour tous.

Après cette incroyable journée qui a ravi organisateurs et concurrents, tout ce beau monde se retrouve autour d'un barbecue convivial organisé par l'équipe du Diabolo Fun, sur la Plage des Huttes.

Le lendemain les corps sont un peu meurtris mais les sourires illuminent les visages. On parle et reparle de cette première qui fera date c'est certain. Les images gravées dans les mémoires de chacun sont juste incroyables. Les langues se délient, les anecdotes fusent. L'ambiance est détendue.

Dans l'après midi, tous les compétiteurs accompagnés du staff de Beach Concepts et de Diabolo Fun, les organisateurs de ce fabuleux week-end, improvisent une balade le long de la plage des Huttes devant des centaines de paires d'yeux interloqués. Très vite le groupe de 30 stand up part jouer dans les vagues des 3 Pierres pour s'adonner à  quelques surfs collectifs. Un pur moment de bonheur...

La journée se termine par une cérémonie de clôture très sympathique

Comme le soulignait Jean-Michel Massé dans son discours de clôture, le projet de cet évènement était aussi (et peut-être avant tout...) de faire découvrir ce joli bout de terre à  un plus grand nombre. Sans l'appui et le soutien de la Municipalité de Saint-Denis d'Oléron et des Services Techniques de la Ville, du Conseil Général de la Charente-Maritime, de la Communauté de Communes de l'Çle d'Oléron, du Pays Marennes Oléron, de la Municipalité de Bourcefranc, de Charente-Maritime Tourisme, de la Maison du Tourisme du Bassin de Marennes et de l'Çle d'Oléron, de La Brée les Bains Tourisme et de l'Office de Tourisme de Saint-Denis d'Oléron, rien n'aurait pu être possible. Un grand merci à  tous les bénévoles également...

Rendez-vous est pris pour 2012, c'est la certitude du jour !

Publié le