»

Dane Reynolds obtient une wildcard pour le Quiksilver Pro Gold Coast !

Dane à Pipeline
Dane à Pipeline - ASP

L’énigmatique et explosif Dane Reynolds participera au Quiksilver Pro en tant que wildcard de l’épreuve d’ouverture du Championnat du Monde de Surf Masculin ASP.

L’ex membre de l’élite masculine mondiale, a été l’un des surfeurs les plus dangereux de la saison 2012. Le Californien du team Quiksilver a participé à 5 épreuves du tour et disputé une finale face à Kelly Slater, 11 fois Champion du Monde lors du Quiksilver Pro France. Il a également réalisé deux cinquièmes places ainsi qu’une honnête 9ème place à Pipeline en fin de saison. Il ne faudra donc pas sous-estimer ce trublion capable de sortir les meilleurs surfeurs du circuit. Pour lui, les choses sérieuses débuteront pourtant dès le premier tour.

Pour Dane Reynolds, “être wildcard, ça veut dire que l’on récolte automatiquement le plus mauvais classement de la compétition et donc le tableau le plus difficile dans les trois premiers tours. Ça rend les choses plus intéressantes mais aussi plus difficiles. Ces gars-là font des scores de dingue. S’ils sont à ce niveau ce n’est pas du hasard, il faudra surfer à mon meilleur niveau pour avoir une chance » ajoute l’intéressé.

Au premier round du Quiksilver Pro, Dane Reynolds sera opposé soit à l’actuel Champion du Monde Joel Parkinson (Aus) ou à Kelly Slater, 11 fois Champion du Monde. Quand on lui demande ce qu’il ressent à l’idée d’affronter l’un ou l’autre, il répond : « Stoked ! » et d’ajouter : « Surfer contre Joel serait vraiment amusant mais j’aimerais aussi tomber sur Kelly, c’est toujours une bonne expérience ».

Comble de l’ironie, l’an passé, c’est au Quiksilver Pro que Reynolds avait récolté son plus mauvais résultat de la saison en perdant face à Taj Burrow (Aus) à l’issue d’un duel épique au 2ème tour. Le duo avait mis la foule de Snapper à ses pieds en rivalisant dans les airs et par leurs énormes carves. Malgré son talent, le Californien n’obtenait finalement qu’une 25ème place, loin de ses capacités sur cette droite qui l’avait sacré 3ème en 2010.

“J’aime les vagues ou l’on peut scorer grâce à des tubes, enchainer une série de gros turns ou placer une ou deux belles manœuvres. Snapper Rocks est parfait pour tout cela,” ajoute Reynolds.

A force d’observer, la fluidité de l’Hawaiien John John Florence mais aussi Kelly Slater ou le regretté Andy Irons qui l’ont tant influencé, Reynolds n’a cessé de perfectionner son art. “J’ai beaucoup suivi John John. Sa vidéo et certaines de ses figures aériennes m’ont vraiment inspiré. Récemment, j’ai aussi revu des trucs que je regardais quand j’étais gamin, du surf plus classique de Kelly et Andy. C’était vraiment bien. Personne n’agresse les vagues comme Andy le faisait.”

Sans aucun doute, les fans de surf seront soufflés par ce rider futuriste qui compte parmi les grands de son sport. Pourtant Reynolds reste mystérieux sur son possible retour à la compétition. “Ne jamais dire jamais… mais c’est peu probable dans un future proche” indique le génial électron libre.

La 2ème wildcard du Quiksilver Pro présenté par Land Rover reviendra au vainqueur des Trials qui se tiendront le vendredi 1er mars.

Quiksilver - Publié le
Sur le même sujet

iPowow débarque sur le Quiksilver Pro Gold Coast !

C’est une grande première pour le surf, les Quiksilver & Roxy Pro Gold Coast vont proposer [...]