» » »

Le stand up paddle - C'est quoi ?

StandUp Paddle
StandUp Paddle - FFS

Une planche, une pagaie. Le Sup est aujourd’hui un véritable phénomène ! On en voit partout : sur les plages, en rivière, dans les lacs et même sur la Seine !

En permanence debout sur sa planche, le surfer se déplace avec une pagaie. Laquelle lui sert à se propulser mais aussi à prendre des vagues et à se diriger dessus avec ce véritable pivot. Né dans les années 60 à Hawaï, le Sup était retombé dans les oubliettes de la mode avec l’apparition du shortboard (planches courtes de surf). C’est pourtant à Hawaï (encore), qu’il est revenu sur le devant de la scène lors d’une compétition internationale en 2004.

Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir davantage de Sup que de surf sur certains spots, notamment en Méditerranée. Il ne s’agit pourtant pas d’un sport de vaguelettes puisque certains spécialistes domptent des montagnes liquides à Hawaï, en Australie et même en France, le Basque Peyo Lizarazu ayant ouvert la voie en s’attaquant à des vagues de plus de six mètres cet hiver à Belharra (St Jean de Luz). Il se pratique dans les vagues (en mode surf), en marathon (course longue distance), en beach race (course dans les vagues).

Un circuit professionnel, les World Series, existe depuis l’an dernier, lequel a succédé aux World Tour. Le stand up paddle est une discipline associée au surf et rattachée à la Fédération française de surf depuis 2009.

Deux catégories, trois disciplines, onze titres

Pour la seconde édition de ces Mondiaux, l’International Surfing Association (ISA) a retenu deux catégorie du Stand up paddle : vague et race, entendez par la : compétition sur vague et compétition de course. Concernant la course, il y aura une compétition longue distance (au large) et une autre en « beach race » (plus proche du rivage et donc dans les vagues). Au total, onze titres seront décernés, en individuel chez les messieurs et les dames, en relais mixte et par équipes. 24 nations sont engagées pour un total de 240 concurrents. L’an dernier, l’Australie a remporté la première édition en enlevant six titres individuels, le relais et la médaille d’or par équipes.

Sommaire

La sélection tricolore de stand up paddle

Homogène, complète, taillée pour la gagne.

Le stand up paddle - C'est quoi ?

Une planche, une pagaie. Le Sup est aujourd’hui un véritable phénomène ! On en voit partout : [...]

Le spot de la compétition - Pampilla, une longue droite au coeur de Lima

Pour la seconde consécutive, le spot de Pampilla a été retenu pour ces Mondiaux.

L’équipe de France au crible

Après une campagne 2012 très réussie avec le premier titre de champion du monde de vague de [...]

Antoine Delpero, champion du monde 2012

Le Waterman européen de l’année ! Après son titre mondial en longboard (2009), le natif de [...]

Manu Portet, champion de France 2012

Ancienne terreur des tatamis, il surfe depuis son plus jeune âge : surf, longboard, matelas, [...]

Caroline Angibaud, championne de France 2012

Dix-sept années de surf, longboard, windsurf, waveski, auréolés de huit titres mondiaux sur [...]

Eric Terrien, médaillé de bronze des Mondiaux 2012

Surnommé ET, Eric Terrien est véritablement un extra-terrestre du Sup. Installé aux Canaries, [...]

Yoann Cornelis, vice-champion de France 2012

Breton pur beurre salé, le vice-champion de France est la révélation de l’année écoulée. Très [...]

Olivia Piana, championne de France 2012

Surf, windsurf, triathlon… Multi sport mais déjà un gros palmarès. Deuxième au classement [...]