» » »

Les séries et les vagues

Narrabeen
Narrabeen - www.aspworldtour.com

Pour établir le classement d'une compétition, il faut déterminer des critères de jugement et décerner des notes aux surfeurs pour les départager. Dans cette dernière partie, nous allons donc détailler le déroulement d'une série en compétition [

Pour établir le classement d'une compétition, il faut déterminer des critères de jugement et décerner des notes aux surfeurs pour les départager. Dans cette dernière partie, nous allons donc détailler le déroulement d'une série en compétition et ses règles.


La durée d'une série

La durée des séries varie selon le type de compétition et selon le type de série. Pour un WQS 1 à  4 étoiles, les premiers tours durent 20 minutes, les phases finales 30 minutes. Pour un WQS 5 à  6 étoiles, les premiers tours durent 20 à  30 minutes, les phases finales 35 minutes. Les WQS Super Series ont des séries de 25 à  30 minutes et des phases finales de 35 minutes. Quant aux étapes du World Tour, les premiers tours durent 25 minutes et les phases finales sont prolongées à  35 minutes.

Pour lancer la série et la clôturer, une sirène ou un coup de corne est émis sur le site de compétition pour prévenir les surfeurs à  l'eau. De la même façon, un système de grand disque constitue l'alerte visuelle. Un disque de couleur verte est disposé sur la plage au début de la série, puis il est retourné et apparaît jaune ou orange lors des cinq dernières minutes.

Le temps entre deux séries successives ne doit pas dépasser les deux minutes. Pendant cette pause, les surfeurs de la série qui vient de s'achever ont le droit de sortir de l'eau en surfant. Mais dès que l'autre série démarre, ils doivent quitter l'eau à  la rame pour éviter les erreurs de jugement.


Les priorités et les interférences

Dans les séries en man on man (2 surfeurs), il est important de déterminer des règles de priorité. Cela permet d'éviter la bataille pour une vague donnée et cela encourage les surfeurs à  se concentrer davantage sur leur performance personnelle. C'est aussi un gros avantage pour les juges qui n'ont pas à  noter deux surfeurs sur la même vague en même temps.

La règle est simple. Le surfeur le plus à  l'inside sur la vague a la priorité pour toute la durée de son ride. Au début de la série, lorsque aucune vague n'a été surfée, le premier surfeur au line up obtient automatiquement la priorité. Dès qu'il prend une vague, il cède cette priorité à  son concurrent.

Le surfeur ayant la priorité a donc le droit de prendre la vague dans la direction qu'il souhaite. Celui qui n'a pas la priorité ne peut pas prendre cette même direction et ne doit en aucun cas le gêner. Sinon il crée une interférence et reçoit une pénalité : la note obtenue sur sa deuxième meilleure vague sera automatiquement divisée par deux, ce qui lui donne un gros handicap !


La notation des vagues

Dans chaque série des WQS et dans les 1ers tours des World Tour, les surfeurs sont autorisés à  prendre 15 vagues. Toutes les autres ne seront pas prises en compte par les juges.

La notation ne varie pas, les règles sont toujours les mêmes. La note d'une vague est comprise entre 0,2 et 10 (10 étant la note maximale, la vague parfaite) et peut être donnée à  la décimale près (de 0,1 en 0,1).

Chacun des juges note la vague surfée. La note la plus basse et la note la plus haute ne sont pas prises en compte. La moyenne des notes restantes donne la note comptabilisée pour cette vague.

A la fin du heat, seules les deux meilleures notes sont conservées et additionnées, ceci pour n'importe quel type de compétition (WQS, World Tour, junior, longboard...). En ne gardant que deux vagues, cela hausse le niveau à  l'eau et pousse les riders à  scorer toujours plus haut.


Les critères de jugement

Le jugement des vagues est effectué par un panel de juges sélectionnés par l'ASP. Pour en faire partie, il faut bien évidemment n'avoir aucun intérêt économique (sponsor).

Pour une compétition du World Tour, un panel de 7 juges ASP International dirigé par un chef juge doit être constitué. 5 d'entre eux doivent juger chaque série (à  tour de rôle). Ils sont séparés visuellement quand ils travaillent et aucune discussion n'est permise. Pour leur permettre de se repérer, les surfeurs portent des lycras de couleurs différentes (jaune, blanc, rouge, noir...).

Les critères de jugement sont clairs. Les surfeurs sont scrutés et notés sur la longueur de leur ride, l'exécution des manoeuvres et leurs difficultés, la fluidité et le style. Le surfeur doit donc réaliser des figures radicales et contrôlées sur la section critique de la vague avec puissance, fluidité et rapidité pour scorer le maximum de points. L'innovation et la variété du répertoire sont des atouts fondamentaux. Le niveau de difficulté et l'engagement sont également pris en compte par les juges ASP.

Sommaire

Introduction

Dans les années 60, le surf n'était pas encore un sport structuré et organisé. L'ère amateur [...]

Les circuits mondiaux ASP

L'ASP International organise les six circuits mondiaux professionnels officiels : le World [...]

Les compétitions ASP

Après avoir passé en revue les différents circuits mondiaux organisés par l'ASP, on peut à [...]

Les séries et les vagues

Pour établir le classement d'une compétition, il faut déterminer des critères de jugement et [...]

Conclusion

Vous avez à  présent toutes les cartes en main (ou presque !) pour comprendre le monde de la [...]