» » »

Maxime Huscenot - Il y a une opportunité à saisir

Maxime Huscenot
Maxime Huscenot - DR

Le N.3 Français débute son année dans quelques jours à Hawaii avec le Volcom Pipe Pro. Maxime explique son choix de commencer sa saison à Pipeline, revient sur sa saison passée et évoque ses ambitions pour 2014 !

Comment as-tu terminé la saison 2013 : heureux ou frustré ?

Maxime Huscenot : Je suis content de mon évolution et de ma progression en 2013. J’ai été très régulier dans ma saison et j’ai fait beaucoup de bons scores à plus de 8 pts. C’était un de mes objectifs principaux. Cela m’a permit de me hisser à la 53e place au classement mondial et me met dans une bonne situation pour commencer la saison 2014.

Quelles ont été tes sensations sur les vagues du Portugal voici quelques jours après ton break de 3 semaines chez toi à La Réunion ?

Maxime Huscenot : C’était sympa de me remettre à l’eau après un tel break. J’adore le Portugal, j’ai rejoins Nicolaus Von Rupp et Frederico Morais, c’était cool de les retrouver. Je n’ai pas eu les conditions de rêve que j’avais eu l’année précédente mais j’ai trouvé de quoi surfer.

Pourquoi débuter ta saison à Hawaii ?

Maxime Huscenot : J’adore Hawaii, les vagues sont puissantes, il n'y en a pas de pareil ailleurs dans le monde. Le niveau de surf est très haut et la température de l'eau permet d’y surfer toute la journée. J’avais envie de retrouver des vagues de récif et de glisser avec des grandes planches pour retrouver les trajectoires et me sentir un peu comme à La Réunion. Il y aussi le privilège de surfer la vague de Pipeline à 4 dans l’eau. Et cela n’a pas de prix.

Quel est l'objectif cette saison : améliorer encore ton classement ou obtenir taqualification pour le WCT ?

Maxime Huscenot : Je suis content de voir que l’ASP a annoncé un changement pour se qualifier. Ils ontséparé les résultats du WCT et WQS, ce qui devrait rééquilibrer le tour. C’est donc une opportunité à saisir et je vais donner mon maximum pour cela.

Ce changement (5 résultats WQS uniquement comptabilisés pour la qualification) devrait permettre davantage de renouvellement au sein de l'élite, non ?

Maxime Huscenot : Oui, c’est bien qu’ils s’en soient rendus compte. La qualification était bien trop fermée avant et cela devrait ouvrir la porte un peu plus. Mais reste d’abord à battre les surfeurs du WCT qui viendront chercher leur places si besoin. Quoi qu'il en soit, les 10 qualifiés a la fin de l’année l’auront bien mérité.

As-tu prévu des changements notables pour 2014 : planches, matériel, nutrition, préparation physique, travail sur des manoeuvres… ?

Maxime Huscenot : Oui, j’essaie de m’améliorer sur tous ces points et de progresser. J’ai trouvé les dimensions qui me correspondent mais les planches restent un travail constant car trouver la planche magique est compliqué. Je pense m’en sortir car l’équipe d’Euroglass est super et j’ai confiance. Ma préparation physique restera la même avec Yannick Beven. En revanche, j’ai pris des cours de nutrition avec ma soeur, Laura, qui est coach sportif et diététicienne à la Réunion, pour bien m’alimenter et m’hydrater. Je travaille aussi sur plusieurs manœuvres que je vais tenter dès le début d’année pour voir ce que ça donne.

Sommaire

Maxime Huscenot - Il y a une opportunité à saisir

Le N.3 Français débute son année dans quelques jours à Hawaii avec le Volcom Pipe Pro. Maxime [...]