» » »

Contre Fanning, c'est la plus belle série que j'ai jamais surfée

Michel et J-Bay
Michel et J-Bay - ASP/CI/Cestari

Les étapes brésiliennes et sud-africaines ont redonné confiance à  Michel Bourez, gr'ce notamment à  une série incroyable contre Mick Fanning. Il pointe désormais à  la 25ème place mondiale et se positionne pour une requalification pour 2010. [...]

Les étapes brésiliennes et sud-africaines ont redonné confiance à  Michel Bourez, gr'ce notamment à  une série incroyable contre Mick Fanning. Il pointe désormais à  la 25ème place mondiale et se positionne pour une requalification pour 2010.

Jeudi 16 juillet 2009, 22h38, Huntington, Californie

Mango-Surf : Comment s'est déroulée pour toi l'étape Brésilienne ? Content de revenir sur les terres sud américaines, où tu as souvent brillé l'an dernier ?

Michel Bourez : Le Brésil s'est bien passé, mais j'aurais voulu avoir une autre bonne vague. Cette compét' était très difficile, car malgré le fait que les vagues étaient bien présentes, le spot n'offrait pas trop de potentiel. C'est toujours une bonne expérience et une 17ème place.

M-S : Tu domines deux australiens au premier tour... Sympa pour la confiance !

M.B : Ma planche marchait bien et était parfaite pour les conditions du jour. Du coup, j'ai pu scorer des vagues et passer devant les deux australiens pour aller directement au 3ème tour. Cela m'a beaucoup remis en confiance et j'attendais avec impatience la prochaine série.

M-S : Dans cette série justement, un petit point te sépare de Durbdige pour passer au round 4. Qu'est-ce qui t'a manqué ?

M.B : Il m'a manqué juste une vague ! J'avais la priorité et j'ai attendu pendant 12 minutes avant de prendre une vague car il y avait une longue accalmie. Je n'ai pas eu la vague qui me donne le potentiel pour passer la série.

M-S : Ensuite, tu t'envoles pour Jeffreys Bay. Alors c'était comment l'Afrique du sud ?

M.B : C'était la première fois que je surfais sur J-Bay et cette vague m'a vraiment plu. Les gens aussi sont très sympas. On a été vraiment bien accueillis ici et je ne regrette pas du tout d'être venus... Les conditions étaient vraiment parfaites tout au long de la compét'. C'était beau à  voir.

M-S : Après plusieurs jours off, les organisateurs décident de lancer avec le nouveau format... A ce moment-là , tu es dans quel état d'esprit ?

M.B : Rien de spécial en fait. Je savais que Aritz est un compétiteur très difficile à  battre donc je savais qu'il fallait que je prenne de meilleures vagues que lui. J'ai vraiment eu de la chance que la dernière vague arrive.

M-S : C'est vrai que tu bats Aritz à  la dernière minute... chaud ! Est-ce que cette série avait quelque chose de spécial pour toi ?

M.B : C'était comme une finale pour moi, je ne m'attendais pas à  ce que cette série soit si difficile. Je me sentais en parfaite harmonie avec les vagues et je savais qu'une vague arriverait à  moi avant la fin de la série.

M-S : Au 2ème tour, comment appréhendais-tu ta série contre Fanning ?

M.B : Je me sentais prêt à  surfer contre lui. Pas de stress du tout mais uniquement de la confiance. Donc tout allait pour le mieux avant la série. Ma planche marchait bien et j'étais en bonne forme.

M-S : Et là , tu déchires tout !!! Tu affoles le live... Peux-tu nous raconter comment tu as vécu ta série de l'intérieur contre le champion du monde 2007 ? ?

M.B : Mick est un très bon ami et c'est aussi le meilleur des compétiteurs. Il ne fait jamais d'erreurs donc le battre avec un 10 m'a mis totalement hors de moi ! C'est sûrement la plus belle série que j'ai jamais faite...

M-S : Penses-tu que cette victoire va changer quelque chose pour toi pour la suite de la saison ?

M.B : Cette victoire m'a juste remis les pendules à  l'heure et redonné la confiance que j'avais un peu perdue jusqu'à  présent.

M-S : Le lendemain, tu affrontais dans la première série du jour Dane Reynolds. Pas trop dur de se mettre à  l'eau à  7h30... Comment tu gères ce genre de truc ?

M.B : En fait, je fais comme tous les jours. Je me lève à  l'aube et je vais à  la compét' sauf que là , c'était la première série du jour. Juste le temps de m'échauffer sur la plage et de prendre un café... et c'est parti !

M-S : Finalement tu chutes face à  Dane et tu termines avec une belle 9ème place. Tu remontes donc à  la 25ème place du rating, es-tu satisfait de ton résultat ?

M.B : Très satisfait du résultat final, malgré le fait que j'aurais pu aller plus loin... L'année est longue donc je ne préfère pas encore me réjouir de ma place actuelle, mais c'est déjà  bien pour moi..

Classement provisoire sur le World Tour 2009 : 25ème avec 1870 points

Pour en savoir plus :
Le roi Kelly Slater est de retour au Hang Loose Santa Catarina Pro
L'année Parko continue au Billabong Pro Jeffreys Bay !

Sommaire

Je me sens prêt pour la première étape !

Mardi 24 février 2009, 6h50, Australie Mango-Surf : Salut Michel ! Comment vas-tu depuis [...]

Il faut que je me bouge si je veux arriver sur le podium !

Le Quik Pro Australia vient de s'achever à  Kirra sur la Gold Coast. Le tahitien Michel Bourez [...]

Tout le monde attendait beaucoup de moi

Après les étapes de Bells Beach et Teahupoo, Michel Bourez pointe à  la 35ème place mondiale. [...]

Contre Fanning, c'est la plus belle série que j'ai jamais surfée

Les étapes brésiliennes et sud-africaines ont redonné confiance à  Michel Bourez, gr'ce [...]

Content de pouvoir continuer l'aventure sur le WT

Le tahitien termine sa première saison sur le World Tour à  la 21ème place. Il nous livre son [...]