»

Coup double pour Brett Simpson à  Huntington

Brett Simpson
Brett Simpson - www.aspworldtour.com

On est forcément meilleur sur son home spot. Et cela les surfeurs du QS l'ont bien compris. Nouvelle victoire à  domicile de Brett Simpson lors de l'US Open 2010.

Du 3 au 8 août 2010 s'est déroulé le fameux US Open of Surfing au Pier d'Huntington. Comme toujours, du beau monde était au rendez-vous et de nombreux sociétaires du top 45 ont mouillé le lycra dans les eaux californiennes.

Grosse apparition du junior hawaiien Granger Larsen qui a rapidement fait parler de lui en postant de gros scores dès mardi, dont une solide vague notée 8,93. C'est lui qui a posté les meilleurs totaux des deux premières tours. Respect ! Il se hissera jusqu'en quarts gr'ce à  une victoire in extremis sur Adriano de Souza, mais terminera son épopée fantastique en se frottant au King Kelly. Sans succès (13,94 à  7,43).

En milieu de semaine, les maîtres des airs Dane Reynolds et Jadson Andre ont fait le show avec notamment un invert frontside 360 carrément « giant » du californien. C'est sûrement ce qu'il aurait fallu aux européens, pas brillants sur ce coup là . Flores et Aranburu iront le plus loin (4ème tour), le reste de la troupe restant bloquée dans les profondeurs du classement. Picon, Boal, Bourez, Riou, Duru, Hall... Ils étaient pourtant tous là  !

Slater est là  lui aussi mais ne fait pas de bruit. Il ira tout de même jusqu'en demi, tout comme Mick Fanning. Et c'est encore une fois Brett Simpson qui fera hurler les foules dimanche . Malgré les vagues inconsistantes et pas toujours idéales, c'est le seul qui a su faire la différence à  chaque fois. Et avec un 9,37 samedi pour sortir Dane Reynolds, on voyait qu'un bis repetita se profilait. Bingo dimanche, puisque Brett, favori du public, devance largement Jordy Smith en finale avec un surf classique et assuré : « Deux de suite, c'est dingue ! ». Et pour Jordy, le sud africain, la saison de rêve continue avec ce nouveau résultat énorme. 2ème c'est quand même pas rien !

Vite, vite, la suite !

Emilie Dalibert - Publié le