»

Chronique d'un mois de mars pas comme les autres

Sion Milosky
Sion Milosky - Volcom

La vague Slater déferle sur le podium du Quik Pro début mars. Elle sera rapidement éclipsée par le terrifiant tsunami nippon qui capte l'attention médiatique. La planète retient son souffle. Et Sion Milosky en profite pour s'en aller loin, très

La vague Slater déferle sur le podium du Quik Pro début mars. Elle sera rapidement éclipsée par le terrifiant tsunami nippon qui capte l'attention médiatique. La planète retient son souffle. Et Sion Milosky en profite pour s'en aller loin, très loin..

Slater va-t-il prendre un jour sa retraite !?

Le mois de mars commence par une nouvelle victoire de Kelly Slater à  Snapper Rocks. On ne s'en lasse pas ! Quoique... Celui qu'on annonce en pré retraite ne semble pas vouloir stopper sa carrière ! Qui peut dire aujourd'hui si le King sera sur le WT toute la saison ? Apparemment, pas grand monde ! Le sait-il lui-même d'ailleurs ? Dans l'hypothèse où Kelly enchaîne avec une nouvelle victoire à  Bells, il se prendra sûrement au jeu et il y a fort à  parier qu'il ira loin, très loin.

L'Enfer japonais

Le ciel s'assombrit très rapidement et un séisme d'une magnitude de 8,9 secoue le Japon. On se dit que tout va bien, les nippons ont l'habitude et sont formés pour réagir. Nous allons vite déchanter. Quand nous recevons les premières images du tsunami, conséquence directe et terrifiante du tremblement de terre, les émotions prennent le dessus. Plusieurs milliers de personnes se sont laissées surprendre et ont disparu. Et que dire aujourd'hui de cette catastrophe nucléaire, menace invisible, pour le moment...

C'est dans ce contexte que nous avons pu lire sur la toile quelques commentaires qui nous ont laissé perplexes. Beaucoup de surfeurs français évoquaient le côté terrible de voir son home spot détruit. Certes, voir disparaître sa vague, cela n'a rien d'amusant, mais impossible de croire que la préoccupation majeure des surfeurs japonais tourne autour de leur spot en ce moment...

Kauai perd un nouveau rider, Sion Milosky

Kauai est une nouvelle fois en deuil. Après Andy Irons, c'est Sion Milosky qui tire sa révérence. Originaire de Kalaheo, petite ville au sud de l'île, Sion était une figure du « Big Wave Riding » Hawaiien. Après Mark Foo en 1994, Sion est la nouvelle victime « consentante » de la puissance de Maverick's... Le jour de la disparition de Milosky, les vagues oscillaient entre 8 et 10 mètres. Alors que nous sommes de plus en plus abreuvés d'images de surfeurs sur des vagues plus grosses et plus méchantes les unes que les autres, ce nouvel accident doit faire prendre conscience que ces riders sont des héros.

Romain Thierry - Publié le