»

Charly Martin et Pauline Ado remportent le Oakley Pro Junior !

Pauline, Johanne et Charly !
Pauline, Johanne et Charly ! - Aquashot/ASP Europe

Ce matin, les quarts de finale du Oakley Pro Junior féminin se déroulent sur un plan d'eau très timide en vagues permettant aux plus légères et surtout aux plus expérimentées de tirer leur épingle du jeu. Mais la connaissance du spot est l'atout [

Ce matin, les quarts de finale du Oakley Pro Junior féminin se déroulent sur un plan d'eau très timide en vagues permettant aux plus légères et surtout aux plus expérimentées de tirer leur épingle du jeu. Mais la connaissance du spot est l'atout de Justine Dupont qui termine première de son quart et de sa demi-finale. La championne du Monde Pauline Ado l'imite, éliminant dans son parcours les françaises Maud Lecar et Joanne Panzini. Comme prévu, la sud-africaine Bianca Buitendag se qualifie également pour la finale du Oakley Pro Junior féminin, ainsi que la française Joanne Defay créant la surprise.

Une finale qui démarre tout doucement, puis au fur et à  mesure des 30 minutes de cette ultime série, un enchaînement de prises de vagues s'engage. La locale de l'épreuve Justine Dupont semble gérer sa série en prenant la tête, mais c'est sans compter sur l'expérience de la double-championne du Monde Pauline Ado qui sort deux bonnes vagues en fin de manche : une première à  7,63 points, puis un 8,33 qui assoit cette finale du Oakley Pro Junior, reléguant Justine à  la seconde place. "J'avais mal commencé ma série mais j'ai retrouvé le "gnac" avec cette petite droite", déclare Pauline à  sa sortie de l'eau, "et puis gagner une seconde fois à  Lacanau et pour les 30 ans du Soöruz Lacanau Pro c'est un bon timing !". Grâce à  cette victoire, elle décroche également le titre de Championne d'Europe ASP.

Attendant que la marée descende suffisamment, les organisateurs lancent le 1/4 de finale homme du Oakley Pro Junior à  15h30 avec l'élimination de Marc Lacomare face au jeune Tom Cloarec. Agé de 15 ans seulement, il finit premier de sa série avec l'aide de son coach sur la plage en la présence du team manager Oakley, Yann Martin, canaulais d'adoption qui surfe le spot quotidiennement. Ses conseils avertis propulsent Tom en demi-finale, et avec une confiance insolente il se qualifie pour la finale, grâce à  une honorable seconde place derrière le brésilien Wiggoly Dantas : "je suis totalement décontracté, confie Tom, je n'ai aucune pression car ce n'est pas ma catégorie. Je n'attend aucun résultat, donc je me lâche !". De leur côté, les compères Joan Duru et Charles Martin s'alternent les victoires, avec Martin devant Duru en quart, et Joan devant Charles en 1/2 finale malgré une vague exceptionnelle de Charles Martin notée 9,77 points sur 10, le plus haut score de ce Oakley Pro Junior. La réponse de Duru avec un 9 cumulé à  un 5,83 points le place en tête avec juste 13 centièmes d'avance. Ils se retrouvent donc pour la troisième fois consécutive de la journée en finale face à  Cloarec et Dantas.

A peine les filles sorties de l'eau que la finale homme est lancée sur les coups de 18h15, rendant la visibilité réduite pour les juges avec la tombée du soleil. Une finale de haut niveau qui met les concurrents sous pression à  tel point que Joan Duru réalise une interférence face à  Wiggoly Dantas divisant en deux le score de sa deuxième meilleure vague, c'est à  dire ne lui donnant que très peu d'espoir de l'emporter. Le guadeloupéen Charles Martin se retrouve seul face au brésilien Dantas dans la course, sachant que le jeune Cloarec est inexistant, visiblement fatigué par le rythme de ces phases finales du Oakley Pro Junior. Gérant parfaitement sa série, Charles Martin prend la tête pour ne plus la quitter, menacé tout de même par Dantas qui ne trouve pas la vague à  5,76 nécessaire pour voler le titre à  Martin. "J'ai perdu en finale l'an dernier, c'est une super progression de l'emporter aujourd'hui !", s'exclame-t-il à  sa sortie "c'était une série difficile avec des surfeurs très en forme. J'ai eu du mal à  prendre des vagues, mais la chance à  joué sur deux d'entre elles, et là  j'ai fait la différence avec un 9 et un 7,67. Je suis carrément ravi car je décroche mon pass pour Bali pour la finale du Oakley Global Challenge. J'adore voyager et l'Indo c'est vraiment un beau cadeau."

Revivez le Oakley Pro Junior 2009
Oakley Pro Junior : Duru flirte avec le 10 !
Oakley Pro Junior : Lacomare passe, Duru à  suivre
Oakley Pro Junior : Festival Franco Brésilien pour cette première journée
Le Oakley Pro Junior en lever de rideau du Sooruz Lacanau Pro 2009

Publié le