»

Championnats du Monde de Surf juniors ISA 2013 - La France accélère la cadence !

Andy Criere
Andy Criere - Rommel / ISA

On s’attendait à une journée compliquée, longue, et à des pertes dans les rangs tricolores. Au final, seuls Diego Mignot et Nelson Cloarec sont éliminés. Ce jeudi matin, la France est 4ème au classement par nations.

Les dix autres surfeurs français sont toujours dans la course de ces championnats du monde juniors de Playa Jiquiliste, au Nicaragua.

A l’aube de la cinquième journée des Mondiaux ce jeudi, la France est 4e au classement des nations. Devant elle, se trouvent Hawaï (1er), l’Australie (2e) et les Etats-Unis (3e). Derrière, le Japon et l’Afrique du Sud. « Rien n’est joué et la bataille pour le titre et le podium se jouera entre ses six là », déclarait ce mercredi soir Stéphane Corbinien, le team manager tricolore. Cette place, l’équipe de France l’a doit à l’état d’esprit et les résultats de ces douze surfeurs. Rien ne fut facile aujourd’hui, comme on s’y attendait, mais au final, les Bleus sont à quelques points du podium et ont 5 surfeurs dans le tableau principal, cinq autres en repêchages et deux éliminés.

Un vrai travail d’équipe

Cette quatrième journée a débuté tôt par une défaite, celle de Diego Mignot. Elle s’est achevée, tard, par un second revers, celui de Nelson Cloarec. Entre les deux juniors, dont on attendait forcément plus qu’une élimination dès le 3e tour des repêchages, la France a fait passer tous ses représentants. Un tour de force qu’elle doit avant tout aux surfeurs, déterminés et tout simplement bons. Qu’elle doit aussi au coaching : sur deux podiums, avec des séries qui s’enchaînent tous les quarts d’heure, les quatre éléments et le head coach qui supervise le tout, sont un gage de sécurité pour aller loin. Qu’elle doit, également au Doc et à Xavier Delanne, lesquels se sont démenés pour mettre les kids dans les meilleures conditions. Qu’elle doit, enfin, à Pierre Marc Gailard, le préparateur physique. Levé aux aurores avec les premiers à passer en compétition, rentré en dernier, il a enchaîné les warm up, pour, en l’espace d’une dizaine de minutes, les échauffer et les envoyer à l’eau en mode guerrier. Malade, « Pitou » a fait comme si de rien n’était pour que nos jeunes fracassent tout à l’eau.

Andy Crière domine les Hawaïens

Ça s’est vu avec un Andy Crière une fois encore patron dans sa série. Cette fois, opposé à deux Hawaïens, le Basque a fait parler la poudre pour décrocher la première place de son heat et filer au 4e tour des -18 ans. Il est désormais le seul junior (-18 ans) encore en lice dans le tableau principal. Et ils ne sont plus que deux dans la catégorie puisque dans les repêchages, seul Elliot Ivarra a sauvé sa tête aujourd’hui après deux séries maîtrisées. Pas le cas de Diego Mignot et de Nelson Cloarec qui s’arrêtent donc ici. On s’arrêtera toutefois un instant sur leur attitude exemplaire, et en particulier sur celle de Diego. Sorti de la compétition dès 8h30, il est resté toute la journée près de ses copains pour les encourager, les aider, leur porter leurs planches au besoin. « La marque des champions », a tenu à dire Patrick Florès, l’entraîneur national.

Trois cadets en quarts !

Si les juniors ont connu une journée mitigée, ce n’est pas le cas des cadets. « Je n’ai pas souvenir d’avoir trois qualifiés pour les quarts de finale », confessait Florès mercredi soir. Arthur Lassée, Tim Bisso et Gatien Delahaye, auteur d’un très beau tube, ont encore avancé d’un palier ce mercredi. Quant à Nommé Mignot, il enchaîne les gros scores et les premières places dans le tableau de repêchages.

Chez les filles, Joséphine Costes est la seule des quatre engagées encore dans le tableau principal. Cet après-midi, la championne d’Europe a assuré sa deuxième place en série et sa qualification pour le 3e tour. Sans fracas, la Landaise avance sûrement vers les phases finales. Kim Véteau a, elle, bien digéré sa défaite de mardi en réussissant deux grosses séries ce jour en repêchages. Si elle continue de la sorte, elle devrait rejoindre la grande finale d’ici samedi. Tessa Thyssen, handicapée par une blessure au pied a perdu en -16 ans et se retrouve, donc, en repêchages. Quant à Marie Troja (15 ans), elle s’est battue comme une lionne pour franchir deux séries de repêchages en -18 ans.

Ce jeudi, Andy Crière et nos trois cadets tenteront de franchir un nouvel obstacle et d’avancer dans le tableau principal. Tous les autres Frenchies continueront leur marathon des repêchages.
A Jiquiliste, Stéphane Sisco



Réactions

Andy Crière « J’avais une stratégie, c’était de surfer très tôt et d’avoir deux scores d’entrée de jeu. Je me suis mis dans la mécanique. J’ai eu la chance d’avoir eu de bonnes gauches au large et de les surfer à mon niveau. Je suis content d’avoir gagné ma série et en tant que capitaine, d’avoir montré l’exemple. J’espère qu’on va continuer tous comme ça et qu’on va tout casser ! »

Arthur Lassée « J’ai eu une belle gauche d’entrée. J’attendais une deuxième vague identique qui n’est pas venue mais ça passe. Je reste dans le tour principal, c’est bien car je ne n’ai pas eu à repasser aujourd’hui, j’ai pu me reposer et je vais revenir encore plus fort demain. »

Diego Mignot « Ça n’était pas ma compétition. Ça l’est apparemment pour les autres. Je suis content pour eux. Je vais les supporter jusqu’à la fin. Mon rôle va de rester avec eux, de leur envoyer de bonnes ondes. »

Joséphine Costes « La chance est peut être avec moi. J’espère que ça va continuer. On le répète mais c’est grâce à l’équipe. Je me dis : je dois faire plaisir à tout le monde et pas qu’à moi. La chance ? Le surf, c’est la compétition mais c’est aussi la mer, les vagues. Pour passer une série, il faut que tout soit en ta faveur. Cette fois, c’était bon pour moi. J’en ai profité ! »

Kim Véteau « Je passe deux séries, c’est cool. Ça faisait trois jours que je voyais cette belle gauche dans l’après-midi. J’ai pu enfin la surfer. C’est le bonheur de surfer en repêchages finalement car tu surfe plus que les autres. J’ai bien surfé, je suis contente de moi. Je m’impose, je sens bien les vagues, je de bons appuis. J’espère que ça va continuer jusqu’au bout ! »

Marie Troja « Je suis vraiment très contente. Je ne m’attendais vraiment pas à pouvoir passer cette série. Je me suis lâchée dès ma première vague. J’ai surfé mon surf, sans me prendre la tête. Je progresse de série en série, c’est cool. Notamment sur les gauches, qui n’étaient pas mon point fort. »

Gatien Delahaye « Cool d’avoir ce tube. Je ne stressais pas trop, j’ai eu les bonnes vagues. J’ai pu faire ce qu’il fallait. C’est top de rester dans le tableau principal. Je vais tout faire pour y rester et de ne pas aller en repêchages. »

Tim Bisso « Je suis malade, j’ai beaucoup de fièvre, j’ai réussi à faire deuxième, c’est bien. On est trois en quarts de finale. J’essaye de lutter contre la maladie. »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

Championnats du Monde de Surf juniors ISA 2013 - Nommé Mignot fait le show !

Nommé Mignot qui retrouve son surf et le sourire, Kim Véteau qui rate son 2e tour, Nelson [...]

Championnats du Monde de Surf juniors ISA 2013 - Ça se complique pour les juniors

Deuxième jour compliqué pour la France aux Mondiaux du Nicaragua. Les juniors ont calé avec [...]

Championnats du Monde de Surf juniors ISA 2013 - Bon début pour le Team France

La France est bien entrée dans ses Mondiaux au Nicaragua. Bien parce qu’elle ai placé 7 de ses [...]

Présentation des Championnats du Monde de Surf juniors ISA 2013

Le Nicaragua accueille cette année les DaKine ISA World Junior Surfing Games, présentés par [...]

Marie Troja dernière qualifiée pour les ISA 2013

La Réunionnaise Marie Troja est la douzième et dernière qualifiée pour les championnats du [...]

Qui a son billet pour les championnats du monde juniors ?

La FFS a validé la sélection pour les championnats du monde juniors ISA au Nicaragua. Une [...]