»

Championnats du monde ISA du Stand-Up - La France débute parfaitement ses Mondiaux !

Delpero
Delpero - FFS / ISA

La France a parfaitement réussi son entrée dans les championnats du monde ISA de stand up paddle, dimanche au Nicaragua. Delpero, Massière et Angibaud démarrent sous les meilleurs hospices !

Les trois Sup Surfeurs sont tous au 3e tour et le N.1 Français Antoine Delpero a donné la leçon malgré des conditions aléatoires. Suite de la compétition ce lundi sur le spot de la Boquita. Les finales des Mondiaux de SUP Surfing sont prévues ce mardi en Amérique centrale.

Il est SHOW Delpero !

Le champion du monde 2012 a donné le ton au cours de cette première journée de compétition à la Boquita. Antoine Delpero a surfé deux fois, matin à marée haute et après-midi à marée basse, et a mis tout le monde d'accord. Les juges comme les adversaires.

A commencer par le champion du monde en titre Sean Poynter, qu'il a dézingué dans le deuxième heat du jour. Quatrième du heat, l'Américain est en repêchages. Médaille de bronze l'an dernier, Delpero est conçu pour la finale, shapé pour la victoire. Sa technique, son flair, sa fench touch faite d'aisance et de radicalité parlent pour lui.

La menace Poenaiki Raioha

Mais attention ! Le jeune Tahitien Poenaiki Raioha a lui aussi été particulièrement impressionnant. Il a d'ailleurs fait mieux que le Marseillais de Biarritz en scorant les deux meilleurs totaux de la journée : 14.97 le matin et 14.50 pts en fin de journée. Après des débuts réussis sur le World Tour et une demi-finale à Sunset beach en février dernier, Raioha est un sérieux client.

La drôle de journée de Jérémy Massière

Au 3e tour, le Polynésien sera notamment opposé au Landais Jérémy Massière, deux fois deuxième après une journée bizarre. Auteur d'une interférence sur la première vague de sa première série des Mondiaux, Massière a longtemps cru qu'il allait passer une journée noire. Force de caractère, il est revenu au mental et à la technique. Avant d'être victime d'une interférence flagrante de l'Australien Jackson Close au 2e tour, avec contact planche à planche, mais non retenue par les juges (2 pour, 3 contre). Qu'importe, le surfeur de Biscarrosse est au 3e tour, lui qui avait disparu précocement voici deux ans lors de ses premiers Mondiaux au Pérou.

Angibaud s'offre la championne du monde

Sous le regard des trois sélectionnés de SUP Race, venus de Granada pour encourager les copains de l'équipe, Caroline Angibaud a conclu la belle journée bleue en allant chercher la première place de son heat. Exempte de 1er tour après le forfait d'une concurrente, la Vendéenne s'est faite plaisir dans l'eau, battant au passage l'Américaine Emmy Merrill, championne du monde en 2012. Vous avez dit mise en confiance ?

Ce mardi, nos trois Français entrent dans le dur. Les messieurs vont avoir des séries déjà plus compliquées et il va falloir monter d'un ton. Caroline Angibaud elle aussi sait qu'il va falloir passer en mode compétition après sa mise en jambes dominicale. Totalement décomplexés face aux Australiens, Américains et Sud-Africains, Delpero, Massière et Angibaud n'ont qu'un but : la finale.

Réactions

Antoine Delpero : « Ce matin, de la chance, marée haute pour la première série. Cet après-midi, beaucoup plus dir. Mais j'étais dans le timing. j'ai pris beaucoup de vagues. Je n'ai pas entendu les scores. Je ne savais pas ce que faisait les autres concurrents. Mais je savais que j'en avais eu de bonnes. J'ai pris l'option des gauches et j'ai pu enchapiner de bonnes manoeuvres. Pas de tresse, même pas du tout. Juste me faire plaisir et essayer d'aller le plus loin possible dans la compétition. »

Caroline Angibaud : « Hyper longue journée. Très chaud. Même à l'ombre en buvant beaucoup. Impatiente d'aller surfer. En plus les vagues se sont améliorées, j'étais donc contente d'y aller. J'ai eu la chance d'être dans le rythme avec ma première vague. D'habitude je n'est pas un choix de vague fantastique mais là oui. Ça s'est enchapiné. Je me suis même un peu enflammé en milieu de série. J'avais vraiment envie de surfer et de me mettre en confiance. Je suis contente. J'ai vu toutes les filles surfer ce matin (exempte du 1er tour). J'avais moins de pression que l'an dernier. j'ai pris la grande planche pour être plus stable avec le vent qui a forci dans l'après-midi. »

Jérémy Massière : « Première journée bizarre pour moi. Un début assez incroyable avec une interférence sur la première vague de ma première série ! Ça m'a perturbé. Pas mal d expression. Je fais deuxième tout de même. Au deuxième tour, je fais deuxième mais en ayant beaucoup mieux surfé. J'ai progressé surtout au niveau mental au cours de cette journée. Je me sens bien sur ma planche mais petit à petit je prends confiance en moi. J'ai eu un bon score dans mon deuxième tour. Je préfère finir moyennement et finir fort que l'inverse. »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

L'équipe de France aux Mondiaux de Stand Up Paddle ISA du Nicaragua

L'équipe de France s'envole ce mercredi matin pour le Nicaragua où elle disputera les 3ème [...]

Championnats du monde ISA du Stand-Up - La Cérémonie d'ouverture lance les Mondiaux 2014

Les troisièmes championnats du monde de stand up paddle sont officiellement ouverts ! La [...]