»

Championnats de France de surf 2012 - 11 titres nationaux décernés

Amaury Lavernhe
Amaury Lavernhe - YvesS / FFS

Edouard Delpero qui conserve son titre en longboard au terme d'une finale incroyable, Manu Portet qui s'impose enfin en stand up paddle, Amaury Lavernhe qui accroche un troisième titre national à  son palmarès en drop knee, Kim Véteau qui fait [..

Edouard Delpero qui conserve son titre en longboard au terme d'une finale incroyable, Manu Portet qui s'impose enfin en stand up paddle, Amaury Lavernhe qui accroche un troisième titre national à  son palmarès en drop knee, Kim Véteau qui fait danser la Guadeloupe en surf ondines espoirs, Ophélie Ah-Kouen qui ajoute la grâce à  la technique en longboard ondines et la Vendée qui s'offre un doublé avec le succès de Caroline Angibeau en Sup et celui du duo Loïc Caillet et Céline Rouchet en tandem. Quelle journée !

Des vagues, du soleil, du monde, beaucoup de monde. Sur le rivage et sur les vagues. Avec des prévisions météo alarmistes et une dépression qui va apporter pour demain jeudi une houle énorme et du vent à  plus de 90 km/h, le sorganisateurs des championnats de France ont décidé d'en terminer avec toutes les catégories espoirs et celle nécessitant ni trop, ni pas assez de vagues, comme le stand up paddle.

Débutée tôt ce matin dans des vagues d'environ un mètre vingt, la journée s'est achevée avec un vent on-shore qui a considérablement dégradé le plan d'eau.

Dans l'ordre chronologique, voici les finales du jour dans le détail.

Il était venu pour la catégorie bodyboard open mais comme celle-ci a débuté aujourd'hui et ne s'achèvera pas avant demain ou vendredi, Amaury Lavernhe s'est donc reporté sur le bodyboard drop knee, une spécialité qui faisait son apparition pour la première fois aux France. Le champion du monde 2010 de bodyboard « classique » ne partait pas favori face à  des spécialistes comme Sébastien Lacombe et Fabrice Moulin. Il a su faire parler son sens marin pour prendre les meilleurs vagues. Heureux, Lavernhe a pu quitter Anglet pour rallier Porto Rico où il disputera en fin de semaine l'avant-dernière étape du tour mondial.

Amaury Lavernhe : « C'est une finale historique, la première en championnats de France. Dommage qu'on ait attendu aussi longtemps car il y a dix-quinze ans, il y aurait eu quarante mecs engagés. Je suis content car j'ai fait le job pour la Réunion, je ramène un nouveau titre pour mon île qui en a grandement besoin. Maintenant je vais filer prendre mon avion pour Porto Rico où je participerai en fin de semaine à  l'avant-dernière étape du championnat du monde. »

Dropknee
1. Amaury Lavernhe (Réunion)
2. Sébastien Lacombe (Anglet)
3. Amaury Baron (Gironde)
4. Fabrice Moulin (Anglet)

Champion de France cadets en titre, le Breton Julien Le Sehan est monté d'un cran dans la hiérarchie du bodyboard français. Face à  Maxime Castillo, le vice-capitaine de l'équipe de France, Le Sehan a fait la différence dès les premières minutes de la finale en scorant deux belles vagues avec de bons rollos solides. Castillo a bien tenté de revenir dans les dernières minutes sans réussite.

Julien Le Sehan : « C'est vraiment cool car j'étais champion de France cadets l'an dernier et là , pour ma première année en juniors, je prends le titre ! L'option était de prendre très vite deux bonnes vagues et de pouvoir gérer par la suite. J'ai eu une bonne droite puis une longue gauche. »

Bodyboard juniors
1. Julien Le Sehan (Bretagne)
2. Maxime Castillo (La Salie)
3. Sylvain Perlot (Hossegor)
4. Enzo Valognes (Réunion)

L'Angloy Lucas Lalague a pris le meilleur sur deux autres locaux du spot dans une finale marquée par un subit manque de vague. Heureusement pour lui, Lalague a réussi à  en avoir une dans les premières minutes, ce qui lui a permis de mener toute la série jusqu'à  son terme. Vice-champion de France l'an dernier, il remporte le titre ce coup-ci.

Lucas Lalague : « Je suis super content d'avoir gagné. Je ne l'avais pas eu l'année dernière en finissant deuxième. Il n'y avait plus trop de vagues pour notre finale mais j'ai réussi en avoir une d'entrée. L'option était de prendre rapidement une première vague et d'attendre pour tenter d'améliorer mon score. Ça l'a fait. »

Bodysurf espoirs
1. Lucas Lalague (Ang)
2. Hugo Hiriart (Ang)
3. Léo Laudouard (Ang)
4. Martin Morau (Bscs)

Frustré d'avoir laissé échapper le titre de champion de France de surf juniors lundi, le Breton Gaspard Larsonneur s'est consolé en conservant son titre en longboard espoirs. Polyvalent, Larsonneur s'est régalé sur les belles droites de la fin de matinée. Personne ne pouvait lui prendre le trophée national, six semaines après qu'il a soulevé la coupe de champion d'Europe de la discipline.

Gaspard Larsonneur (Bretagne), champion de France longboard espoirs : « Je suis content pour ma dernière année juniors, je gagne le titre européen à  Lacanau le mois dernier et le titre de champion de France ici. Je suis un peu déçu de n'avoir pas gagné en surf juniors mais Tom (Cloarec) a pris une dernière bonne vague. Je dédie cette nouvelle victoire à  mon pote Golgoth ! »

Longboard espoirs
1. Gaspard Larsonneur (Bretagne)
2. Bernard Carpentier (Bretagne)
3. Tom Croq (Bretagne)
4. Alex Comet (Basc)

Dans une finale 100% domienne, avec trois Réunionnaises et une Martiniquaise, Alice Lemoigne ne sera pas parvenue à  faire le doublé comme l'an dernier. Pourtant en tête tout du long de la finale Open, elle s'est faite doubler par Ophélie Ah-Kouen et ses magnifiques hang five sur les quelques droites qui seront passées durant la demi-heure de finale. La Martiniquaise Vanessa Perina monte sur le podium à  la plus grande joie de la délégation antillaise qui signe là  son meilleur résultat sur ces France.

Ophélie Ah-Kouen : « Je suis trop contente. C'était dur, dur avec le vent qui rentrait et la marée haute. Moins de vagues. J'ai eu une dernière bonne vague qui m'a faite gagner. Trois Réunionnaises et une Martiniquaise en même temps, c'était sympa. On se serait cru à  la Réunion pendant une demi-heure, dans les îles. C'était chouette ! »

Longboard ondines open
1. Ophélie Ah-Kouen (Réunion)
2. Alice Lemoigne (Réunion)
3. Vanessa Perina (Martinique)
4. Victoria Vergara (Réunion)

Pas de souci pour la jeune Réunionnaise Alice Lemoigne qui conserve son titre de championne de France chez les espoirs. Dans une finale dominée de bout en bout, elle a fait étalage de sa technique et s'impose face à  sa copine Victoria Vergara et devant la Vendéenne Poeti Norac.

Alice Lemoigne : « C'est un sentiment mitigé, je suis à  la fois heureuse et déçue. J'ai enchaîné les deux finales et en plus j'ai fait le surf espoirs en matinée... c'était une longue journée. Je suis déçue car l'an dernier, j'avais gagné les deux titres. Mais bon, l'année prochaine ce sera pour moi ! En finale Open, je n'ai pas trouvé la deuxième bonne vague... »

Longboard ondines espoirs
1. Alice Lemoigne (Réunion)
2. Victoria Vergara (Réunion)
3. Poeti Norac (Vendée)
4. Lucie Micholau (Olonna)

Il était champion de France en titre mais on lui rabâchait qu'il avait gagné sans la participation de son grand frère Antoine, champion du monde 2009. Alors Edouard Delpero a sorti le grand jeu pour cette finale disputée peu après midi. Alliant surf classique et manoeuvres moderne, Edouard a surtout chopé les deux bombes de la finale, deux longues vagues sur lesquelles il a enchaîné tout le répertoire du longboarder. Malgré sa domination, Edouard n'était pas à  l'abri d'un retour de Rémi Arauzo (2e) ni d'Antoine (3e), ceux-ci ayant également scoré à  plus de 8 pts.

Edouard Delpero : « Superbe finale, pas facile pour tout le monde. C'était génial. Bonne série entre potes, celui qui avait les meilleurs vagues gagnait. Content d'avoir conservé mon titre. On ne comprenait pas grand chose. On n'a rien calculé, au fond on attendait 8,80, 9 pts ! Dingue. Je n'étais même à  l'abri avec mes grosses scores mais ça l'a fait, c'est top ! »

Longboard Open
E. Delpero au plus haut
1. Edouard Delpero (Basc)
2. Remi Arauzo (Vieux Boucau)
3. Antoine Delpero (Basc)
4. Damien Castera (Bayonne)

Championne de France minimes en titre, la Guadeloupéenne confirme dans la catégorie supérieure face à  des clientes comme Joséphine Coste, championne d'Europe juniors le mois dernier. Si cette dernière est totalement passée à  côté de sa finale, Véteau, elle, a assuré du début à  la fin des 30 minutes. De beaux rollers bien exécutés et deux belles vagues pour faire la différence même si les vagues n'étaient pas les meilleures au moment de cette finale.

Kim Véteau : « Ce n'était pas évident dans ces vagues. Un peu de stress. Deux petits scores au débuts mais quand même la prmeière place. Assez tendue dans l'eau. C'est une belle saison qui se termine, j'enchaîne les bons résultats. Ma victoire sur le GromSearch au Portugal au début du mois m'a fait du bien mentalement. Ça m'a aidé durant cette finale. »

Surf ondines espoirs
1. Kim Véteau (Guadeloupe)
2. Ana Morau (Hossegor)
3. Julie Coutou (Hossegor)
4. Joséphine Coste (Hossegor)

Battu dès le premier tour l'an dernier, Manu Portet a pris sa revanche cette fois en dominant la finale du Sup grâce à  une première bonne vague (7 points) qui lui aura permis de prendre les devants et d'aller chercher un second « clapot » pour assurer la gagne. Malgré la présence d'Antoine Delpero, archi-favori, Manu Portet a démontré qu'il avait parfaitement maîtrisé le passage du short board au stand up.

Manu Portet : « Assez chaud, plus trop de vagues. Je voulais prendre une vague très rapidement. Jai eu de la chance de scorer un 7 d'entrée. Je me suis dit bien parti car les autres n'en avaient pas. J'ai cru que je n'allais jamais en trouver une autre. Et puis si. Un peu de stress sur la fin, j'ai prié. Ça l'a fait. Petite revanche car j'avais pris des roustes les années précédentes. L'an dernier, je m'étais planté d'entrée alors que je m'étais entraîné comme un malade. Cette fois, je ne me suis pas pris la tête. J'ai voulu me faire plaisir. Du coup, ça l'a fait. L'ambiance était certes sympa dans l'eau mais on reste des compétiteurs quand même. »

Stand up paddle open
1. Manu Portet (Bidart)
2. Antoine Delpero (Basc)
3. Jérémy Massière (Biscarosse)
4. Alexis Denis (seven island)

Dans une finale marquée par l'arrivée d'un fort vent et la marée haute, la Vendéenne Caroline Angibau a su assurer en prenant de longues vagues jusqu'au bord. Elle s'impose devant la Méditerranéenne Lydie Soule et un duo de domienne.

Caroline Angibau : « Ce n'était pas facile mais finalement c'était bien pour moi avec ce vent, c'était comme en Vendée ! Je m'étais fixé ce titre comme objectif. Je suis super contente. Je n'ai pas regardé les autres. Je voulais surfer du mieux possible en allant jusqu'au bout. J'étais à  l'eau en même temps que le tandem, je suis très heureuse pour la Vendée, d'autant que je faisais du tandem avec Loïc qui s'impose de son côté ! »

Stand up paddle ondines
1. Caroline Angibau (Vendée)
2. Lydie Soule (Bandol)
3. Tinina Etienne (Guadeloupe)
4. Emma Neuschwanger (Réunion)

Pas évident pour les tandem de s'illustrer dans des vagues capricieuses avec un shore break menaçant. Les quatre finalistes ont pourtant fait vibrer le public massé sur le rivage avec ce mélange subtil d'adresse et de grâce qui fait toujours recette. Loïc Caillet et Céline Rouchet ont eu la chance de prendre la meilleure vague mais aussi le talent pour assurer un bon nombre de portées.

Loïc Caillet et Céline Rouchet : « Ce n'était pas le mieux qu'on pouvait faire mais on est content. C'était dur. On a chopé deux belles vagues. Bonne ambiance dans l'eau. Je m'entraîne d'habitude avec Sarah qui est blessée. Mais ça l'a fait. Le nombre de portées a fait la différence ! On est très heureux pour la Vendée ! »

Surf tandem
1. Loïc Caillet et Céline Rouchet (Vendée)
2. Rico Leroy et Elise Gay
3. Pauline Ducousso et Benoît Cail
4. Cédric Giscos et Lucie Tastayre

A l'issue de la cinquième journée des championnats de France, vingt titres ont d'ores et déjà  été décernés. Il reste désormais quatre catégories à  faire concourir d'ici samedi et la clôture de l'édition 2012. Le bodyboard open, le bodysurf open, le surf ondines open et le surf open, la catégorie reine de ces championnats. L'arrivée d'une très forte houle et les conditions de vent laissent toutefois peser un doute sur la tenue de la journée de demain. Soit celle-ci est reportée à  vendredi, dans des conditions similaires, soit la compétition est déplacée sur le spot, mythique, de la Barre, situé à  l'embouchure de l'Adour, le seul qui pourrait fonctionner jeudi et vendredi. La décision sera prise par la direction de compétition demain à  8 heures.

Publié le
Sur le même sujet

Championnats de France de surf 2012 - Les frères Cloarec maîtres du spot

Tom et Nelson Cloarec ont chacun remporté un titre de champion de France ce mardi à  Anglet. [...]

Championnats de France de surf 2012 - Len's Arancibia remporte la finale !

Len's Arancibia remporte la finale surf minimes dans de toutes petites vagues. Le Basque [...]

Championnats de France de surf 2012 - Norbert Sénescat remporte le titre en kneeboard

Pas de surprise en kneeboard avec la qualification en finale du multiple champion de France [...]

Championnats de France de surf 2012 - Raphaël Bardou et Clément Lodého s'imposent en Bodyboard !

Entamés dans une mer déchaînée, les championnats de France 2012 ont couronné Raphaël Bardou - [...]

Championnats de France de surf 2012 - Que du lourd !

Cela faisait bien longtemps que les championnats de France (27 oct. - 3 nov.) n'avaient [...]

Présentation des Championnats de France de surf 2012

La Fédération Française de Surf et ses partenaires sont heureux de vous présenter les [...]