»

Championnat du Monde de Surf Junior Quiksilver ISA 2008 : Plus le droit à  l'erreur

Team !
Team ! - ISA

Journée à  haute tension au Championnat du Monde de Surf Junior Quiksilver ISA 2008. Depuis dimanche 25 mai, 28 nations et près de 300 surfeurs sont réunis à  Seignosse pour disputer ce rendez-vous majeur qui réunit l'élite mondiale des surfeurs [

Journée à  haute tension au Championnat du Monde de Surf Junior Quiksilver ISA 2008.

Depuis dimanche 25 mai, 28 nations et près de 300 surfeurs sont réunis à  Seignosse pour disputer ce rendez-vous majeur qui réunit l'élite mondiale des surfeurs de moins de 18 ans.

Après 2 intenses premières journées de compétition consacrées aux premiers tours des catégories masculines (- 16 ans et -18 ans) et féminine, l'heure est cruciale désormais puisque les séries deviennent éliminatoires.

Ce soir, certains surfeurs seront donc sortis de la compétition mais, à  l'opposé des épreuves professionnelles, chacun aura eu, au minimum, deux séries à  disputer (au lieu d'une).

La première salve de séries de repêchages chez les cadets (-16 ans) a été marquée par le superbe tir groupé du Costa Rica dont les 4 émissaires se sont tous qualifiés pour le tour suivant avec, en prime, 3 victoires. Beau succès aussi du grand espoir marocain Ramzi Boukheim. Le surfeur d'Agadir, fin connaisseur des beach breaks de la région, puisqu'il vit désormais en France (à  Anglet), a mis KO ses adversaires. Grâce à  un surf plein de maturité, il établit le meilleur score des repêchages (16.67 points). « C'était une très grosse déception de ne pas me qualifier directement pour le 2ème tour et de basculer en repêchage car ça s'est joué à  rien. Finalement, je me dis que je vais affronter des adversaires moins dangereux. A présent, j'ai repris confiance. Je vais faire mon bout de chemin et aller le plus loin possible. »

Jolie surprise enfin pour la « squadra azzura » qui qualifie son tout jeune surfeur Leonardo Fioravanti pour le 2ème tour. A 10 ans seulement, le jeune romain, benjamin de la compétition, s'était déjà  illustré l'an passé en remportant le Moustic Tour dans les Landes. Pas du tout impressionné par ses adversaires, il rigole « ce n'est pas à  moi d'avoir peur mais plutôt aux grands qui surfent contre moi ! ».

Chez les dames, l'Equipe de France poursuit sur sa lancée. La Championne du Monde Junior 2006, Pauline Ado n'a pas tremblé dans une série piégeuse et s'impose largement. Dans des conditions délicates, la surfeuse d'Olonna, Marie Dejean s'est montrée tout aussi convaincante décrochant son 2ème succès de rang.

Furieuse à  sa sortie de l'eau malgré une 2ème place qualificative pour le 3ème tour, Alizée Arnaud a subi la loi de l'impressionnante australienne Tyler Wright. Cette dernière a pris les deux seules belles vagues de la série, ne laissant que des miettes à  la locale d'Hossegor. Un demi revers qui devrait attiser la grande motivation de la flamboyante française.

La 4ème tricolore Justine Dupont, vice Championne du Monde de Longboard 2007 termine aussi en 2ème position, derrière l'hawaiienne Leila Hurst mais poursuit son chemin dans le tableau principal.

Le meilleur score du jour est à  créditer à  Sage Erickson. 3ème des derniers Mondiaux Juniors ISA au Portugal, l'américaine qui illustre les grandes ambitions de son équipe, a étrillé ses adversaires avec un score total de 17 points. « Etre en finale est mon objectif mais je ne veux pas me mettre trop de pression. Surfer ici avec la marée, les caractéristiques du spot, est toujours un challenge. Aujourd'hui, j'étais très anxieuse avant d'aller à  l'eau mais j'ai produit quelques beaux cut backs et de bons rollers. »

En fin de journée, le premier tour des repêchages des -18 ans a été marqué par la victoire facile de Charlie Martin. Après sa surprenante défaite au premier tour, le guadeloupéen de l'Equipe de France garde toutes ses chances d'aller au bout de ces Mondiaux Juniors dont il est l'un des grands favoris.


Zoom sur la FFS

Hier et aujourd'hui l'association Surf Insertion affiliée à  la FFS a accueilli 3 groupes de jeunes sur le site de compétition afin de leur faire découvrir les joies du bord de mer, mais également la pratique du surf et du respect de l'environnement.

Au même titre que la célèbre compétition de tennis Roland Garros, la FFS a mis en place lors de ces Championnats du Monde et dans le cadre du projet de développement de la FFS, un cahier des charges lié à  l'écologie ultra développé : éco-organisation de tous ses événements, projet innovant d'éco-construction du prochain siège de la FFS, politique fédérale globale écologique.

Publié le