»

Championnat du Monde de Surf Junior : L'Equipe de France poursuit fièrement sa route

Alizée Arnaud
Alizée Arnaud - Aquashot

Journée de rêve à  Seignosse (Landes) pour le 2ème tour du Championnat du Monde de Surf Junior Quiksilver ISA 2008 qui réunit en France 28 nations et près de 300 surfeurs de moins de 18 ans. Avec des vagues parfaites de 1,50m, soleil et vent [...]

Journée de rêve à  Seignosse (Landes) pour le 2ème tour du Championnat du Monde de Surf Junior Quiksilver ISA 2008 qui réunit en France 28 nations et près de 300 surfeurs de moins de 18 ans.

Avec des vagues parfaites de 1,50m, soleil et vent offshore une majeure partie de la journée, les conditions étaient idéales pour permettre à  l'élite mondiale du surf junior de s'exprimer pleinement.

Dans le clan de l'Equipe de France, c'est le carton plein chez les filles avec 3 victoires (Arnaud, Ado, Dejean) et 100% de qualifiées pour le 2ème tour. Prestation d'ensemble très satisfaisante aussi chez les garçons qui avancent tous vers le 3ème tour à  l'exception du réunionnais Kieran Bullard qui aura néanmoins la possibilité de se requalifier via le repêchage. Le capitaine Marc Lacomare a une nouvelle fois prouvé qu'il est le patron de l'Equipe et Dimitri Ouvré (cadets), euphorique, a surclassé ses adversaires.

L'Australie, Championne du Monde en titre, a marqué de son empreinte cette journée. Fidèle à  sa réputation, son autoritaire leadeur Owen Wright (-18 ans) met vite fin au suspense dans sa série et composte sans trembler son ticket pour le 3ème tour. Il inscrit au passage la 2ème meilleure note de la compétition (9.17pts) et la 2ème meilleure combinaison (17.94 pts) toujours derrière Shaun Joubert. Le sud-africain, moins en verve qu'au premier tour, a néanmoins « fait le job » en s'imposant dans sa série aujourd'hui.

Dans la lancée de son impressionnant « haka » interprété lors de la cérémonie d'ouverture, la sensation de puissance dégagée par la Nouvelle Zélande aujourd'hui chez les juniors interpelle : avec 3 victoires - Ryan Hawker, Matt Hewitt et Eli Jacobs- au 2ème tour, les kiwis ont les moyens d'aller loin.

Chez les filles, impossible de ne pas mentionner l'hawaiienne Coco Ho qui compte 3 des 6 meilleures vagues du tableau féminin à  son actif. La fille de l'inoubliable Michael Ho, dont les épopées ont fait rêver plusieurs générations de surfeurs, porte fièrement cette hérédité. C'est sa compatriote Malia Manuel qui détient pour l'instant la meilleure vague chez les filles avec un 9.70 proche de la perfection.


Zoom sur l'Equipe de France

L'Equipe de France a été de celles qui ont marqué la journée. Honneur aux dames. Les surfeuses françaises ont été impeccables.

La flamboyante Alizée Arnaud a développé son meilleur surf dans des conditions qu'elle affectionne. D'un naturel assez agressif à  l'eau, la française a séduit les juges avec son surf engagé. La Championne du Monde Junior 2006, Pauline Ado qui porte toujours les stigmates de sa blessure à  la cheville (strap) a fait preuve de détachement. Malmenée en début de série, elle a su revenir au peak et redevenir la patronne dans l'eau. Marie Dejean imite avec réussite ses deux copines tandis que Justine Dupont, 2ème, se qualifie également pour le 2ème tour. La vice-Championne du Monde de Longboard a été légèrement décontenancée par la rivalité dans l'eau et la pression exercée par les sud-africaines mais garde le cap et demeure dans le tableau principal.

Derrière son solide capitaine Marc Lacomare, vainqueur facile de sa série devant l'australien Crews, Pierre-Valentin Laborde et Medi Veminardi, deuxièmes de leur série, se sont également qualifiés pour les 8èmes de finales des Mondiaux. Si « PV » a semblé maîtriser la situation, Medi s'est montré fébrile face à  l'australien Owen Wright. Auteur d'une énorme faute (interférence), il a pourtant trouvé les ressources pour revenir dans le match et décrocher le deuxième ticket pour le 3ème tour.

Chez les moins de 16 ans, le surfeur de Saint-Barthélémy, Dimitri Ouvré a fait une véritable démonstration dans une série périlleuse où il était confronté à  3 « clients » : l'australien Jake Sylvester, le néo-zélandais Damien Norman et l'hawaiien Nahie Keala.

L'accompagneront également au 3ème tour : Maxime Huscenot (2ème) qui s'est vraiment fait peur en se qualifiant à  la toute dernière minute de sa série, ainsi que Ian Fontaine qui a lui aussi trouvé la vague qui le qualifie à  la toute fin de son heat.

Seul le réunionnais Kieran Bulard, 3ème, devra en passer par le repêchage.

Demain, Mardi 27 mai, le 2ème tour féminin est au programme sur le site n°1 au Penon à  partir de 8h. Le repêchage des garçons (-16 et -18 ans) se tiendra simultanément sur le podium sud.


Zoom sur la FFS

Pour cette seconde journée, la FFS et la Comité de Surf des Landes ont accueilli 100 enfants de CE1 et CE2 de quatre écoles landaises. Au programme : initiation au surf, à  l'environnement et au déroulement d'une compétition internationale majeure.

Penser tri sélectif avec Ecosurf : les 6 bénévoles qui sillonnent le site, s'assurent de sensibiliser le public au tri sélectif. En plus des poubelles de tri mises à  disposition, une éducation à  l'environnement est également proposée.

Publié le