»

Championnat du monde junior ISA 2014 - Kim Véteau et Léo-Paul Etienne pour le titre et le podium

Go la France
Go la France - FFS

Après 7 jours de compétitions, place aux phases finales des championnats du monde juniors à Salinas, Equateur. Ce dimanche, ils seront deux Français, unique rescapés du clan tricolore, à tenter de décrocher le titre mondial.

Kim Véteau, la favorite chez les filles U18, et Léo-Paul Etienne, l'outsider de choc en U16. Au classement par équipes, la France s'est faite doubler par les Etats-Unis mais peut encore espérer monter sur le podium.

Les deux Guadeloupéens vont porter tous les espoirs Français de médailles individuelles et de podium par nations. Ce dimanche, à Salinas, les dix copains de l'équipe de France seront sur le sable, les pieds dans l'eau, pour les encourager. La force de cette jeune équipe est dans sa solidarité. A voir le sourire et la joie des cousins Mignot, pourtant déçus de leur parcours personnel, pour chaque manoeuvre réussies d'un compatriote, on se dit que le dernier coup de collier sera collectif.

Le show Léo

Sur les vagues, ce samedi, Léo-Paul Etienne a encore fait le show. Opposé à un Australien et un Américain, il a laminé le spot de la Fae à coups de rollers backside (dos à la vague) très radicaux. Et une fois de plus, il a obtenu le meilleur total de la journée dans sa catégorie d'âge : 14,60 pts. Le voici en finale du tableau principal. S'il fait 1er ou 2e ce dimanche matin, il filera droit en grande finale, celle qui délivre le titre mondial. S'il fait 3e ou 4e, il retrouvera les deux meilleurs repêchés avec une chance de remonter en grande finale. Au kid de Saint-François de surfer comme il le fait depuis une semaine et si les dieux du surf sont avec lui, il pourrait monter sur la plus haute marche.

Kim Véteau peut le faire

C'est exactement la même chose pour Kim Véteau. L'expérience des Mondiaux juniors en plus. La Guadeloupéenne a toujours craqué avant la finale mais elle a toujours dû passer par les repêchages. Pas cette année. Et à voir sa démonstration ce samedi matin, on peut comme avec Léo-Paul Etienne, se laisser croire à un final explosif et émotif !

Des repêchages fatals

Les repêchages ont donc été fatals pour les trois Français encore dans ce tableau de marathoniens. La Réunionnaise Lisa Girardet (U16) a manqué d'expérience pour franchir un tour de plus et s'arrête à la 9e place au classement général. Son bilan est plus que positif pour une première sélection. Elle s'est battue, s'est découverte une âme de compétitrice. Il ne lui a manqué qu'un peu de métier car sa dernière série était abordable.

Même rang pour le St Martinois Titouan Boyer (U16) qui a lui pêché sur le choix de vague alors qu'on le sentait déterminé dans cette houle à la hausse. Rien à redire pour Nelson Cloarec (U18), qui termine, lui, à la 7e place, après avoir tout donné dans la demi-finale des repêchages, une série très relevée, certainement la plus belle depuis le début des championnats. Dommage que son air reverse ne soit pas passé car le Breton de Hossegor aurait pu franchir un tour de plus.

Les USA et le podium à portée de tir

Nos deux derniers représentants portent en eux l'espoir du surf français de conquérir un nouveau titre mondial après ceux de Pauline Ado (2006) et Cannelle Bulard (2011). Ils portent aussi sous leur planche l'espoir de monter sur le podium au classement des nations.

Leader vendredi matin, la France a perdu trois places en deux journées et pointe au quatrième rang ce samedi soir. Doublée par les Etats-Unis, elle peut encore coiffer sur le fil les surfeurs américains. Il faudra un sans-faute de Véteau et Etienne, et au moins deux contre-performances parmi les quatre concurrents du pays de l'Oncle Sam encore en lice. Mais on y croit.

Après sept jours de compétition, les Mondiaux 2014 vont rendre leur verdict. On l'a vu tout au long de la semaine écoulée, ce ne sont pas forcément les meilleurs qui vont gagner. Ce véritable marathon physique et mental, ne se gagne pas forcément qu'avec la technique. Les deux Français du dernier jour ont en eux tous ces atouts et une détermination monstre qui peut les porter au plus haut.

Réactions

Kim Véteau : « On a eu de bonnes vagues aujourd'hui. Il ne fallait pas que je me loupe, j'avais une série difficile. Je la gagne. Je reste dans le tour principal. C'est bon pour le moral. La finale et la victoire sont à ma portée. Largement. Je n'ai pas encore surfé à 100%, donc je suis confiante. Mes adversaires ne me laisseront pas faire. Il va falloir se battre. Ne penser qu'à son surf en prenant une vague. En tant que capitaine de l'équipe, j'espère que l'on va monter sur le podium. C'est une sacrée équipe. On est très soudé, on a une amitié et une force qui sont géniales. Dommage pour certains, mais c'est la compétition. »

Léo-Paul Etienne : « Je suis super content pour mon premier championnat du monde, je suis déjà dans les six premiers mondiaux. J'avais une série assez chaude, avec un Américain et un Australien. C'était assez tendu dans l'eau, on s'est pas mal marqué. J'adore surfer backside (de dos), je suis à l'aise sur cette vague là. Je pense que je surfe vraiment bien. Je pense que je peux encore surfer encore mieux. Si jamais c'est vraiment gros comme annoncé, je vais bien m'amuser. Cette vague me rappelle le Moule, en Guadeloupe »

Lisa Girardet : « Mon bilan est positif. J'ai vu que j'avais un bon niveau. Il y aura toujours des filles plus fortes que moi mais j'ai appris qu'on pouvait gagner en surfant intelligemment et en se battant plus dans l'eau que lors des compétitions que l'on fait en France. Ça se joue à pas grand-chose pour moi. J'ai manqué d'intelligence sur ma série, j'étais un peu stressée. Je pense que je n'ai pas été au bon endroit dans l'eau pour prendre des vagues. Collectivement, on peut être fier de notre parcours. On a été premier, on est redescendu troisième, j'espère qu'on sera le podium. »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

Championnat du monde junior ISA 2014 - La France limite la casse

Leader au classement des nations vendredi matin, l'équipe de France a dégringolé à la 3e place [...]

Championnat du monde junior ISA 2014 - La France passe en tête !

Ce vendredi matin, la France occupe la première place du classement par nations avec seulement [...]

Championnat du monde junior ISA 2014 - La France grille (presque) tous ses jokers

Après 3 belles et prometteuses journées, la 4ème a été très difficile pour le team France. A [...]

Championnat du monde junior ISA 2014 - Bon début pour le Team France !

La 3ème journée des Mondiaux juniors a été marquée par les qualifications de Kim Véteau, Tessa [...]

Championnat du monde junior ISA 2014 - Kim Véteau impressionnante chez les filles !

Après deux jours de compétition, l'équipe de France a placé quasiment tous ses surfeurs dans [...]

Drug Aware 2014 - Michel Bourez brille à Margaret Rivers !

Michel Bourez se qualifie pour le round 4 où il retrouvera un certain Kelly Slater. Parko, [...]

Championnat du monde junior ISA 2014 - Les Mondiaux sont ouverts !

Pour le quart de l'équipe de France, il s'agissait d'une première : défiler derrière le [...]

Championnat du monde junior ISA 2014 - Coup de show à Salinas

La totalité des 32 nations est désormais présente à Salinas, Equateur, pour les Mondiaux [...]

Le Team France est bien arrivé en Equateur

L'équipe de France est bien arrivée à Salinas, Equateur, où débutent ce dimanche les [...]