»

Cap O Cap - Le grand départ approche !

Cap ou pas Cap ?
Cap ou pas Cap ? - DR

Une traversée de l’Antarctique à la seule force des bras, allongées sur un paddle board de sauvetage côtier en Décembre prochain, tel est le projet inédit et unique de 3 championnes du monde de sauvetage côtier.

Nos trois rameuses de l'extrême sont dans les starting-block... Tout s'anticipe, aucun détail n'est laissé dans l'ombre... Entourées par une équipe de bénévoles dévouée et souriante, Stéphanie Geyer Barneix, Alexandra Lux et Itziar Abascal se préparent physiquement et mentalement à la grande expédition inédite et mondiale.

Stéphanie Geyer Barneix et son équipe ne manqueront pas de faire un clin d'oeil, lors de cette traversée, à la campagne de dépistage du cancer du sein, en ce mois d'octobre rose. Touchée par la maladie en 2009 et porteuse du syndrome de Li-Fraumeni, Stephanie participe activement au project scientifique de recherche biomedicale et encourage vivement les examens cliniques de détection précoce des cancers.

2 Mois avant le grand départ

Après une première traversée test de plus de 150 miles et d’une durée de 3 jours de navigation entre Lucciana (CORSE) et la principauté de Monaco en juin dernier, nos 3 sportives sont de retour pour une nouvelle traversée.

La deuxième étape de cette aventure exceptionnelle débutera le mardi 14 Octobre à 9h30 de Lorient, depuis la base des Sous-Marins, au pied de la cité de la voile Tabarly.

Avec une arrivée à domicile le 18 Octobre (ou 19 Octobre 2014 - en fonction des conditions météo) au Port de Capbreton, les 3 filles ont conscience de l’enjeu supplémentaire de ce deuxième test grandeur nature.

Le trajet Lorient - Capbreton est un parcours d’environ 260 miles, soit le double de la première traversée test entre la Corse et Monaco. Les conditions de navigation sont plus difficiles avec le passage du Golf de Gascogne et une température de l’eau beaucoup plus froide.

Ce deuxième et dernier test avant le grand départ pour Décembre 2015, va permettre aux athlètes de tester les combinaisons sèches et les derniers prototypes de planches sur lesquelles l’équipe avance depuis plusieurs mois. Il permettra aussi de travailler sur la cohésion d’équipe puisque l’équipage à bord du bateau sera celui de l’Antarctique.

Stéphanie - Publié le
Sur le même sujet

Pourquoi Justine Dupont quitte le navire !?

Cap ô pas Cap - Justine Dupont ne pourra pas relever le défi de traverser l'Antarctique à la [...]

Cap de traverser du Cap-Horn à l’Antarctique à la rame

L'aventure exceptionnelle des rameuses de l'extrême débutera le lundi 23 juin de Lucciana, en [...]

Cap ô Pas Cap - Une aventure inédite et extrême à l’autre bout du monde

Une aventure inédite et extrême à l’autre bout du monde au profit d’une noble cause, la [...]