»

Le Brésil surfe cash, la France se qualifie et Martin chute

Medina on air
Medina on air - Aquashot/ASP Europe

La troisième journée du Soöruz Lacanau Pro, étape du Championnat du Monde de surf professionnel, débute ce matin sur la plage de Lacanau Océan avec l'heureuse surprise d'une entrée de houle annoncée. Dans ces conditions de vagues optimales le [

La troisième journée du Soöruz Lacanau Pro, étape du Championnat du Monde de surf professionnel, débute ce matin sur la plage de Lacanau Océan avec l'heureuse surprise d'une entrée de houle annoncée.

Dans ces conditions de vagues optimales le petit-déjeuner est servi avec des figures extrêmes pour l'animation spéciale des Nike 6.0 Cash for Tricks qui voit la victoire du jeune Brésilien de 16 ans Gabriel Médina. En suivant, le 2ème tour du Soöruz Lacanau Pro se déroule avec un bon comportement des Français malgré la perte du double-vainqueur du Oakley Pro Junior Charles Martin. Le local de l'épreuve Adrien Valéro 22 ans et le tenant du titre de 21 ans Joan Duru poursuivent leur chemin et se qualifient pour le 3ème tour.

Nike 6.0 Cash For Tricks : Tout simplement spectaculaire !

A peine le soleil levé, les surfeurs invités se jettent à  l'eau pour plus de 3 heures de délire extrême sur la plage de Lacanau dans le cadre des Nike 6.0 Cash for Tricks. Parmi ces surfeurs triés sur le volet, on retrouve les plus aériens tels que le landais Joan Duru et son acolyte Marc Lacomare 20 ans, mais également l'Hawaïen de 20 ans Kai Barger ou le jeune Brésilien de 18 ans Miguel Pupo.

Mais le plus impressionnant dans ces séries à  8 riders est Gabriel Médina qui exécute tout le panel des figures dans les airs que l'on retrouve dans les plus célèbres jeux vidéo de glisse ou lors des compétitions de snowboard ou de skate. Médina remporte le Nike 6.0 Cash for Tricks grâce à  un "Superman", manoeuvre excessivement difficile à  réaliser qui consiste à  tenir à  bout de bras sa planche sans avoir les pieds dessus, puis à  amerrir pour continuer à  surfer ! Il réalise également des "Rodéos", autre figure aérienne où le surfeur attrape sa planche et tourne avec elle sur l'axe horizontal combiné avec des vrilles sur l'axe vertical.

"L'intérêt de cette épreuve est de libérer la créativité des surfeurs", explique Julien Hamel membre de l'organisation des Cash for Tricks. Il rajoute : "En effet, ils ne sont notés qu'une fois pour une figure ; s'ils la répètent cela ne compte rien. Ils doivent donc se creuser la tête pour développer un surf technique et varié. Avec les excellentes vagues de ce matin et la participation des meilleurs surfeurs mondiaux, on a pu voir un éventail et un répertoire de manoeuvres jamais atteint dans les compétitions de surf mondial. Le feed-back des surfeurs est très positif, et ce format de compétition fait l'unanimité de part l'espace de liberté proposé". Les surfeurs se partagent les 10 000 '?¬ de prix et le Brésilien Médina repart avec 1425 '?¬, suivi de l'Australien Mitch Coleborn très régulier dans ses "Air reverse" et autres "Grab Back Flip".

Le Team Sooruz poursuit sa route à  Lacanau

Dès 10h00, tous les aficionados massés sur la plage redescendent sur terre pour assister à  la première série du second tour du Soöruz Lacanau Pro. La journée démarre mal dans le camp Français avec l'élimination du double vainqueur du Oakley Pro Junior Charles Martin, 20 ans, qui chute sur pratiquement toutes ses vagues. Dans cette série, Heitor Alves, Brésilien de 27 ans se qualifie dans les dernières secondes grâce à  un "Air Reverse" noté 8,67 qui donne le ton de la journée. Dans la cinquième série, Marc Lacomare tire son épingle du jeu notamment grâce à  son avant-dernière vague affichant un 7,23 points. "Je suis content d'être qualifié car il y avait du beau monde dans ma série. J'ai bien surfé mes vagues et ça me tarde de retourner à  l'eau." s'exclame-t-il à  sa sortie de l'eau.

La sixième série met le feu à  Lacanau et dans le clan Soöruz : le local de l'épreuve Adrien Valéro réussit à  scorer sur deux vagues seulement, juste suffisant pour s'octroyer une première place devant l'expérimenté Américain de 29 ans Austin Ware. Il maîtrise sa prestation en grand professionnel pour l'emporter de seulement 14 centièmes. La série suivante voit le grand retour du Landais de 31 ans Michael Picon qui, dans un sans faute, prend 8 points sur sa première vague et assoit la série avec un 8,83 le plaçant en tête. En suivant, le tenant du titre Joan Duru et le Polynésien de 27 ans Alain Riou se livrent un combat sans merci pour venir à  bout du talentueux Champion du Monde Junior 2008 Kaï Barger, 20 ans, et du Français Maxime Huscenot. Un autre tenant du titre Canaulais passe son tour avec succès : l'Australien Shaun Cansdell, 27 ans et vainqueur ici en 2005.

Dans la 14ème série, le team Soöruz exulte avec la qualification de leur poulain de 28 ans, l'Irlandais Glenn Hall qui se qualifie de seulement 4 centièmes de points.
Par la suite, le nombreux public, ravi de voir évoluer ces surfeurs sur des conditions de vague dignes de ce nom, assiste à  la qualification de deux autres Français avec Tim Boal et Romain Cloître, respectivement âgés de 27 et 21 ans.

Cependant, perte sèche pour les deux frères Américains Curran, tenants du titre en 1999 pour Tim et en 2008 pour Nathaniel. Demain Samedi, dès 7h30, le troisième tour est lancé avec une première série 100% Brésilienne comptant Heitor Alves, tête de série n°1, David Do Carmo brillant depuis le début, Jean Da Silva et Miguel Pupo tous deux vainqueurs du Oakley Pro Junior en 2004 et 2008. La série n°3 regroupe deux surfeurs marquant de Lacanau : Joan Duru et Adrien Valéro opposés à  deux Brésiliens, et non des moindres, avec Gabriel Médina et Alejo Muniz.

Publié le
Sur le même sujet

Sooruz Lacanau Pro 2010 : Tim Boal assure et les Brésiliens s'envolent

La deuxième journée du Soöruz Lacanau Pro, l'étape Française la plus mythique du Championnat [...]

Sooruz Lacanau Pro 2010 : Petites conditions pour cette première journée

Dans des conditions de vagues inespérées sur le spot de Lacanau-Océan, le surfeur local de [...]