»

Boost Mobile Pro : Jordy Smith, Dane Reynolds et Jérémy Florès au top !

Jeremy Flores
Jeremy Flores - www.aspworldtour.com

Après 2 jours de compétition, le Boost Mobile Pro a déjà  réservé de belles surprises. Taj Burrow et Joël Parkinson sont déjà  out, sortis tous les deux par des wildcards en feu !

Depuis dimanche, le World Tour a fait une petite escale à  Lower Trestles en Californie, USA. Du 9 au 15 septembre s'y déroule la seule étape nord-américaine du tour : le Boost Mobile Pro presented by Hurley. Après un petit break de six semaines, les gars du top 45 sont prêts à  reprendre le travail !

Cette 6ème étape va probablement marquer un tournant dans la saison. Mick Fanning est très attendu à  Trestles. En tête du World Tour, tous les regards seront rivés sur lui. Va-t-il encore dominer ses adversaires ? Va-t-il subir sa 1ère contre-performance de la saison ? Réponse en fin de semaine... Ses principaux rivaux seront tous là  pour le faire chuter... Kelly, Andy, Joël, mais aussi Taj. Actuellement 2ème du classement mondial, l'australien Burrow n'a jamais remporté le Boost Mobile : « J'adore Trestles, c'est le genre de vague sur laquelle on se sent invincible ! ». Invincible, vraiment ? On verra un peu plus tard...

Beaucoup d'autres surfeurs sont pressentis et pourraient bien créer la surprise en Californie. Bede Durbidge, vainqueur en 2006, est très à  l'aise sur cette vague et part avec un bon feeling. Quant aux wildcards, elles vont certainement donner du fil à  retorde à  certains. Smith, Reynolds, Garcia ou encore Machado font parti du show et ça va être chaud !

Un seul prétendant manque à  l'appel : le malchanceux Damien Hobgood. Une blessure au genou l'empêche de participer aux étapes californiennes et européennes. Numéro 6 mondial, ses chances de titre s'envolent : « J'ai eu de bons résultats et je me sentais confiant dans mon surf. Aujourd'hui, il n'y a pas grand-chose à  faire d'autre que d'attendre et de laisser mon genou au repos pendant quelques mois. On verra en fin de saison ». Blessé lors des phases finales du Rip Curl Pro Chili, il a rechuté la semaine dernière en free surf au Costa Rica. Sa bonne étoile s'est envolée...

Le 1er tour a été lancé dès dimanche. Et dès les 1ères séries, Slater, Fanning et Florès ont mis la barre très haute. Le heat du jour a opposé le King Kelly à  deux autres américains : Dane Reynolds et Cory Lopez. Et ces trois là  ont enchaîné les manoeuvres radicales dans un bon petit 2-3 pieds. C'est finalement Slater qui s'est imposé avec le meilleur total du week-end : 17,17/20. Belle entrée en matière pour l'octuple champion du monde : « Je ne pense à  rien d'autre que cette compet'. J'ai besoin d'un bon résultat, de faire mieux que Mick, Taj et Andy ». S'il continue comme ça, c'est bien parti...

Fanning a 1020 points d'avance au classement général. Et on comprend pourquoi. Dimanche, il a tout simplement balancé la plus belle vague du round 1, notée 9,80/10 ! Sans prétention : « J'ai eu la chance de trouver cette vague. Rien d'autre de bon n'est venu après ».

Le 3ème homme du jour, c'était Florès. Le surfeur tricolore est parvenu aisément à  se qualifier directement pour le 3ème tour en dominant Bernardo Miranda et Victor Ribas dans le heat 13. Il décroche au passage le 2ème meilleur total de la journée : une combinaison de vagues à  16,43 pts ! Bravo Mimi, l'aventure continue et le titre de rookie of the year se rapproche...

Lundi et mardi : lay day. Pas assez de vagues pour lancer le contest. Il a fallu attendre mercredi 8H00 (17H00, heure de Normandie) pour reprendre les séries.

Le round 2, tour de repêchage, a réservé bien des surprises. On s'y attendait un peu, les wildcards ont atomisé leurs adversaires ! Actuellement 1er et 2ème du circuit WQS, Jordy Smith et Dane Reynolds ont fait le spectacle à  Trestles. Ce qu'on attendait un peu moins, c'est que ce soit Taj Burrow et Joël Parkinson qui en fassent la lourde expérience ! Dans les vagues d'un mètre, Dane a surclassé Taj dans le heat 2 avec une large avance : 15,83 contre 12,26. C'en est fini pour Taj et cela laisse de la place à  ses plus proches concurrents... N'est-ce pas Kelly ?!

Quant à  Jordy, il est parvenu à  se défaire de Parko dans un heat très serré. Cela s'est joué à  peu de chose. Score final : 14 contre 13.90 ! Et commentaire du sud-africain : « C'est cool de voir les jeune arriver. J'espère pouvoir aller encore plus loin ! » Nous aussi, on l'espère... D'autant plus, qu'il va rencontrer Andy Irons au round 3. Gros choc en perspective !

A.I, Bede Burbidge ou encore Bobby Martinez ont sauvé leur peau au round 2. En revanche, c'est fini pour Sunny Garcia, Occy ou Cory Lopez. Kelly, Andy et Mick ont le champ libre. Mais qui va tomber au prochain tour ? A suivre dans le prochain épisode du World tour et sur mango-surf !

Emilie Dalibert - Publié le