»

Billabong XXL : attention ça chauffe !

Mark Healey
Mark Healey - Fred Pompermayer / Billabong XXL

Tandis que la saison de surf de gros se concrétise dans l'hémisphère Nord, les Billabong XXL Global Big Wave Awards présentés par Monster Energy font déjà  face à  un nombre impressionnant d'entrées venues des quatre coins de la [...]

Tandis que la saison de surf de gros se concrétise dans l'hémisphère Nord, les Billabong XXL Global Big Wave Awards présentés par Monster Energy font déjà  face à  un nombre impressionnant d'entrées venues des quatre coins de la planète.

Contrairement aux compétitions conventionnelles qui attendent sur un spot unique que les vagues arrivent, la 11e édition annuelle des Billabong XXL Awards a l'avantage suprême de se dérouler sur une année entière et d'être ouverte aux meilleurs surfeurs du monde entier sur toutes les plus grosses vagues de la planète, avec pour seul impératif que leurs exploits soient immortalisés en images, photos ou vidéos.

La période des Billabong XXL Awards 2011 s'étend jusqu'à  la fin de l'hiver, en Mars 2011. Entre la course permanente aux houles massives dans l'hémisphère Sud et un début de saison précoce dans le Nord, les participants sont déjà  nombreux. Toutes les dernières entrées photos et vidéos sont visibles sur le site officiel de l'événement http://www.BillabongXXL.com

Quelques-unes des entrées les plus étonnantes proviennent encore une fois de Shipstern Bluff, sur la pointe sud de la Tasmanie en Australie, avec les surfeurs locaux Mike Brennan, James Hollmer-Cross (Tous deux déjà  nommés dans la catégorie Ride of the Year) et Shaun Wallbank, prétendants pour le Monster Tube Award. Au même moment, une houle gigantesque a frappé les îles Fiji, offrant des barrels monstrueux sur le spot de Cloudbreak à  l'Australien Dave Scard et à  l'Hawaien Shaun Lopez. L'Australien Laurie Towner du team Billabong, a quant à  lui une sérieuse chance d'être nommé pour la plus grosse gamelle de l'année dans la catégorie Verizon Wipeout of the Year, grâce à  une chute monumentale.

Depuis quelques années, le Monster Paddle Award est devenu une des catégories les plus attendues des Billabong XXL Awards et la tendance continue pour l'édition 2011.Des vagues gigantesques ont été prises à  la rame au Pérou, au Chili et plus récemment une houle précoce de novembre à  précipité une foule de surfeurs sur la côte Ouest Américaine. De l'Oregon, en passant par Maverick près de San Francisco, jusqu'à  Cortes Bank, un reef isolé au large des côtes sud Californienne. L'Hawaiien Kohl Christensen a gagné le respect de ses pairs au Nelscott Reef contest à  Lincoln City en Oregon et pourrait bien être un sérieux prétendant au Monster Paddle Awards 2011. Les images sont visibles sur le site www.billabongxxl.com

Plus au sud, l'Hawaiien Mark Healey a réussi un tour de maître en surfant un gros Maverick à  la rame l'après-midi du 2 novembre et en marquant l'histoire du surf le lendemain matin à  Cortes bank (grâce à  un vol de nuit et un speed boat super équipé). Le Californien Greg Long du team Billabong a quant à  lui scoré les plus grosses vagues des deux sessions de la journée, le matin en Tow-in et l'après midi à  la rame.

Du côté des plus grosses vagues surfées pour la catégorie XXL Biggest Wave, toute l'attention s'est récemment focalisée sur une nouvelle déferlante nommée Punta Docas, découverte au Sud du Chili et ardemment surfée à  la rame par le Brésilien Rodrigo Koxa. C'est la première fois que le spot était surfé avec autant de taille et cela prouve encore une fois qu'il existe toujours des vagues de classe mondiale en Amérique du Sud. En Irlande, un autre nouveau break appelé « Prowlers » a lui aussi valu quelques belles entrées, notamment celles de l'Irlandais du Nord Al Mennie et du Sud Africain Jeremy Johnson qui ont marqué les « premières traces » sur cette imposante droite Européenne.

Les Billabong XXL Global Big Wave Awards récompenseront les catégories suivantes : Le Ride of the Year avec 50.000'?¬ US à  la clé, le Monster Paddle, le Monster Tube et le Verizon Wipeout of the year. Sans oublier les Surfline Best Overall Performance et Billabong Girls Best Performance qui récompenseront les meilleures performances masculines et féminines constatées tout au long de l'année. C'est au total 130.000 $ US de récompenses qui seront offerts aux surfeurs et aux photographes honorés lors de la soirée de remise des Awards qui se déroulera comme chaque année en Avril en Californie du Sud.

Publié le
Sur le même sujet

Billabong XXL Global Big Wave Awards 2010 / 2011

Quelques-unes des entrées les plus étonnantes proviennent encore une fois de Shipstern Bluff [...]