»

Billabong Pro Teahupoo : Parko, Irons et Florès au 4ème tour

Cory Lopez
Cory Lopez - www.aspworldtour.com

Pas de fausse note pour Jérémy Florès qui continue sur sa lancée à  Tahiti. Il s'est qualifié hier après midi pour le 4ème tour du 3ème WCT de la saison 2007.

Samedi 12 mai 2007, Teahupoo, Tahiti - Une nouvelle journée commence au milieu du Pacifique. Ce matin, les séries doivent être envoyées très tôt pour boucler le 2ème tour rapidement et lancer les 1ères séries du round 3 dans l'après midi. La gauche de Teahupoo est encore petite aujourd'hui, pas plus de 3 à  4 pieds. Ca change des trials...

Dès 7h00, tout le monde est sur le pied de guerre. Trent Munro et Raoni Monteiro sont les premiers à  s'élancer. On reprend la compétition où elle s'était arrêtée hier, c'est-à -dire au heat 9 du 2ème tour. Et pour la 1ère série, c'est Trent Munro qui gagne son ticket pour le troisième tour. L'australien a participé aux 3 premiers WCT de l'année gr'ce à  la blessure de Timmy Reyes. Le malheur des uns... En tout cas, il met sa chance à  profit à  Tahiti.

Dans le heat suivant, une première surprise tombe. Le finaliste 2006 Fred Patacchia chute lourdement face à  Shaun Cansdell (16,66 contre 7,50). Il repart de Tahiti avec une 33ème place. La roue tourne... Peu après, c'est au tour de Greg Emslie, Leonards Neves et Josh Kerr de se faire sortir définitivement de la compétition.

En fin de matinée, le premier choc de la journée tourne en faveur de Cory Lopez. Avec trois belles vagues dès le début de la série n°14, le floridien passe à  l'aise au 3ème tour, en laissant le légendaire Mark Occhilupo sur le carreau (14,84 contre 10,87). Les deux surfeurs pros ont déjà  un trophée chacun à  leur actif. Seul Lopez peut maintenant prétendre en remporter un second en 2007.

Et la série suivante va également nous réserver quelques surprises... Et oui, c'est C.J Hobgood, le vainqueur de l'édition 2004, qui est tombé face à  Luke Stedman ! Un gros prétendant de moins au podium... Michael Lowe repart lui aussi avec une place de 33ème à  « chopes » et laisse Kai Otton rejoindre le 3ème tour.

Ca y est, il est midi passé. Les choses sérieuses vont commencer. Les 32 surfeurs toujours en course s'élancent pour le 3ème tour du Billabong Pro. C'est Parko qui ouvre le bal. Et on va assister au plus beau heat de la journée, peut être même de la compétition. Shaun Cansdell a beau scoré deux superbes vagues en début de série, personne ne peut stopper Parko aujourd'hui. Avec un 7,14 puis un 9,83, il décroche la meilleure vague du contest et passe au 4ème tour avec un total de 17,23 points en fin de série contre 16,93 pour Cansdell : « J'ai eu la chance d'avoir cette vague car à  la moitié du heat, je pensais que la compét' était finie pour moi. Mais parfois, vous ne savez pas ce qui peut se passer dans les 15 dernières minutes ».

Joël Parkinson rencontrera Mickaël Campbell au 4ème tour. Le vétéran a dominé Ricky Basnett dans la série suivante. Son expérience sera-t-elle suffisante pour déstabiliser Parko. On verra ça demain...

Un peu plus tard, un autre favori passe. Andy Irons, 3 fois champion du monde et vainqueur à  Tahiti en 2002, parvient à  se qualifier face à  Trent Munro dans une série très serrée. (14,70 contre 14,07). Ca s'est joué à  rien, mais c'est A.I qui rejoint son compatriote Pancho Sullivan au round 4 : « Moi et Pancho, deux big boys ! Je n'ai jamais surfé en man on man contre lui ». Nous, on a h'te de voir ça...

Malheureusement, l'autre frère Irons, Bruce, ne passe pas face à  Adrian Buchan, tout comme Dayyan Neve face à  Damien Hobgood.

La dernière série du jour est tricolore. Le choc des jeunes a lieu dans le heat 7. Florès, n°1 du WQS 2006 et de Souza, n°1 du WQS 2005, s'affrontent. Les deux surfeurs se connaissent depuis l'age de 12-13 ans, ils se sont déjà  battus de nombreuses fois l'un et l'autre... Mais cette fois-ci, c'est bien Florès qui tire son épingle du jeu. Avec un total de 15 pts contre 13,10 pour le brésilien, Jérémy est donc maintenant propulsé pour le 4ème tour où il sera opposé au vainqueur du heat Slater/Kling. Il faudra donc être très bon pour se qualifier pour les 1/4 ! « J'ai toujours bien surfé contre Kelly, mais pour l'emporter il faut vraiment très bien surfer contre lui ! Les vagues sont plutôt petites, je vais essayer de faire de mon mieux pour continuer... ». Ok Jérémy, fais comme d'habitude, et ça devrait aller...

Emilie Dalibert - Publié le