»

Andy Irons reste le Pipe Master en 2006

Andy le master !
Andy le master ! - www.aspworldtour.com

En remportant la 36ème édition du Rip Curl Pipeline Masters jeudi 14 décembre à  Oahu, Hawaii, Andy Irons conserve sa couronne de Pipe Master, le maître de Pipeline.

Après 2002, 2003 et 2005, Andy peut de nouveau lever les bras et faire exploser sa joie : il a remporté pour la 4ème fois cette épreuve reine du circuit WCT. Il se rapproche ainsi du record détenu par Kelly Slater et ses 5 titres de Pipe Master ! Et il en profite dans le même temps pour empocher la Triple Crown avec une victoire à  Haleïwa et une place de second à  Sunset. Quelle fin de saison incroyable pour A.I !

Le Rip Curl Pipeline Masters se déroulait cette année du 8 au 20 décembre avec pas moins de 64 surfeurs au 1er tour. Le top 45 était bien sûr présent et de nombreuses invitations avaient été offertes. C'était la seule épreuve WCT de la saison où l'on a pu observer 4 compétiteurs s'affronter dans chaque série. Cela changeait un peu le format traditionnel « man on man ».

Dès le 1er tour, des têtes tombent puisque seuls les 2ème et 3ème des séries vont en tour de repêchage. On voit donc s'éclipser des surfeurs comme Toby Martin, Phil MacDonald, Victor Ribas, Dany Wills, Bede Durbidge, Fred Patacchia. Miky Picon est lui aussi sorti dès ce 1er tour avec un score de 6,36 points seulement. Il ne fera donc pas parti du tour l'année prochaine puisque seule une finale lui aurait permis de se maintenir dans le WCT 2007. Au contraire, Damien Hobgood survole sa série avec 16,40 points (9,24 pour le 2ème) et vogue directement vers le 3ème tour, accompagné par Jamie O'Brien, vainqueur en 2004, Andy Irons, Pipe Master en titre, son frère Bruce Irons ou encore Cory Lopez.

Au 2ème tour, 8 séries permettent de départager les repêchés du 1er tour. Pour les deux premiers, ça passe, pour les deux derniers, ça casse ! C'est là  que Parko se fait sortir dans le heat 4, mais aussi Taylor Knox et Occhilupo dans la série 7. Slater assure le coup et avec un 14,43 se hisse vers le 3ème tour.

Les têtes de série les plus attendues passent le tour suivant : Damien Hobgood, les frères Irons, Slater, Fanning, Jamie O'Brien, Rob Machado. D'autres tombent comme Taj Burrow, C.J Hobgood ou encore Bobby Martinez. Les choses sérieuses ont vraiment commencé. Il ne reste plus que 16 surfeurs pour les quarts de finale.

Dans le premier 1/4, on retrouve Damien Hobgood et Rob Machado qui passent avec des scores assez larges face à  Mick Lowe et Ian Walsh. Hobgood score notamment une vague fantastique à  9,83 qui le place en tête et son total de 18/20 le met à  l'abri.

Dans le deuxième 1/4, c'est Slater qui passe largement avec les meilleurs vagues et les meilleurs scores de la série. Luke Stedman et Bruce Irons se tirent la bourre. Irons cherche la vague qui lui permettrait de passe facilement mais ne la trouve pas, ce qui permet à  Stedman de passer en demi.

Chris Ward, Cory Lopez, Mick Fanning et Bruno Santos ont offert un incroyable spectacle dans le troisième 1/4 avec des scores vraiment serrés. C'est finalement Wardo et Lopez, constants tout au long de la série, qui l'emportent. Fanning finit 3ème alors qu'il n'avait besoin que d'un 4,73 pour passer.

Le dernier 1/4 était 100% hawaiien, ce qui a réveillé la foule sur la plage ! Andy Irons et Jamie O'Brien, les deux masters du spot, passent sans problème avec respectivement 17,96 et 14,34 points.

Slater survole la 1ère demi-finale du début à  la fin en scorant dès le début un 9,63 sur la droite de Backdoor. Son pote Machado le rejoint en finale facilement.

Dans la 2ème demi, c'est Andy Irons qui passe. Après un petit temps de mise en route, il trouve les bonnes vagues. Lopez, toujours aussi consistant depuis le début de la compétition se place second et se dirige vers sa première finale à  Pipeline.

On retrouve donc trois surfeurs déjà  vainqueurs au Pipe en finale : Andy Irons, Kelly Slater, Rob Machado, ainsi que le brillant Cory Lopez. Comme tous les ans, un vrai spectacle plein de rebondissements a eu lieu pour couronner le maître du lieu. Un vrai combat entre Irons et Slater avec des tubes énormes et des scores impressionnants. Slater prend rapidement la tête. Il enchaîne les scores : 9 - 7,40 puis 8,53 sur Backdoor. Et alors que tout le monde pensait déjà  à  la victoire de l'octuple champion du monde, Andy Irons part sur une vague de folie, la plus grosse de la finale, et score un 9,87, ce qui le replace en tête. Slater tente alors de reprendre sa place de leader, prend un superbe tube sur Backdoor... 8,73 points... pas suffisant ! C'est finalement Irons qui prendra une vague à  10 points et pourra lever les bras en signe de victoire en sortant de l'eau.

Il reste cette année encore le Pipe Master. Il confiera peu de temps après : « Wow ! J'adore gagner ! J'adore venir ici sur le North shore et réussir les épreuves de la Triple Crown. C'est un honneur pour moi ! ».

Emilie Dalibert - Publié le