»

Amaury Lavernhe champion du monde ! Je déconne.

Amaury Lavernhe
Amaury Lavernhe - Specker/IBA

Amaury Lavernhe ne sera pas champion du monde de Bodyboard 2013 ! C'est triste mais le - règlement est le règlement - ironisait-il sur son compte Facebook. Circuler les caisses sont vides.

La fête du Bodyboard qui devait se dérouler sur le spot du Fronton aux Canaries n'aura pas lieu. Cette ultime étape de la saison devait départager Ben Player et Amaury Lavernhe qui était premier ex æquo au classement IBA au terme d'une saison palpitante. L'argent, la tune, le fric - appeler le comme vous voulez - est venu gâcher la fête. Étape tout simplement annulée, personne pour venir donner un coût de main pour sponsoriser ce contest... Et pendant ce temps, les pauvres footballeur - que nous allons tous supporter ce soir - vont devoir s'acquitter de la taxe à 75% ! Une part infime de cette somme aurait pu permettre de lancer un événement qui s'annonçait spectaculaire et riche en suspens.

Ben Player champion du monde 2012 ?

C'est une règle - à la con - qui vient d'offrir le titre à Ben Player. En cas d'égalité au classement on prend le rang de l'année passé pour départager les riders. En 2012, c'est l'australien qui terminait devant Amaury. Lors de la rédaction du rule-book, je ne suis pas persuadé que les instances avaient pensé une seule seconde devoir appliquer cette règle un jour ! N'aurait-il pas pu prévoir une série en Man on Man pour départager les bodyboardeurs encore en lice ?

Amaury reviendra en 2014. Pas d'inquiétude !

Amaury déclarait dans une interview récemment « Je suis très déçu même si je m'y attendais un peu... C'est vraiment incroyable qu'aucune marque ne veut investir dans un évènement comme celui-ci. Je me suis beaucoup entraîné ces derniers mois et j'étais vraiment motivé pour cette compétition (…) L'industrie est très sensible mais ça fait déjà quelques années… Je pense qu'on ne pourra pas tomber plus bas et que l'année prochaine sera bien meilleure ! » Pour ma part j'aurai bien vu une marque donner des ailes à cet événement qui ne manquait pas de piquant en terme de sensation extrême :-)

Cette industrie des sports de glisse est en crise... Qu'on se le dise, il n'y a plus de pognon, tout juste le nécessaire pour faire briller la discipline reine : LE SURF. Pour combien de temps encore ? Bientôt les compétitions trouveront leurs financements sur sponsoreMe. C'est peut-être l'avenir ?

rOmanO - Publié le