»

Amaury Lavernhe champion de France bodyboard drop knee !

Amaury Laverhne
Amaury Laverhne - FFS

Amaury Lavernhe en bodyboard drop knee et Jérôme Blanco en kneeboard ont conservé leur titre nationaux, ce jeudi, au Santosha. Les deux riders s'imposent pour la troisième fois de leur carrière sur les championnats de France.

Pour la cinquième fois en six jours, le sud des Landes était en feu ce jeudi matin. Des vagues de 1m à 1m50 plein off shore sous un soleil radieux. Le menu des championnats de France des 50 ans de la Fédération est le même : des conditions exceptionnelles pour les meilleurs surfeurs français.

Amaury Lavernhe d'un cheveu

En début d'après-midi, sur le pic droite-gauche du Santosha, Amaury Lavernhe a conservé son titre de champion de France en drop knee. Une spécialité où le bodyboardeur se tient à genoux sur sa planche. Auteur d'un joli tube en demi-finale mais aussi d'un gros snap en finale, le Réunionnais ne s'impose pourtant que de 0,03 (!) devant l'Arcachonnais Nicolas Padois. Malgré une dernière tentative de tube sur une gauche dans les derniers instants, le coach des équipes de France de bodyboard échoue de très peu derrière le n.1 français.

Blanco le tube de l'automne

Il n'y a par contre pas eu de suspense en kneeboard. Une discipline où les concurrents sont à genoux sur leur planche arrondies. Le Basque Jérôme Blanco, tenant du titre, s'impose grâce à un superbe tube en finale (7,67 pts). Félicitations à la Vendéenne Anne Milochau qui est sa dauphine. Grosse déception par contre pour Norbert Sénescat, double champion de France et principal challenger de Blanco. Eliminé en demi-finale, le Réunionnais rate la finale pour la première fois en quatre ans.

Ce matin, le longboard et le Stand Up Paddle surf étaient à l'honneur sur le spot de la Sud. De longues droites et gauches ont permis aux compétiteurs de poser de gros scores. On pense ainsi au Basque Manu Portet, impressionnant sur son Sup avec deux vagues au-dessus de 8 points.

Delpero sorti en Sup…

Portet a d'ailleurs écarté de la course au titre Antoine Delpero dès les quarts de finale. Le champion du monde 2012, et médaillé de bronze des Mondiaux de mai dernier, était pourtant le tenant du titre. Vainqueur en 2012 à Anglet, Portet est devenu en deux vagues et deux tours le grand favori de cette édition landaise. Il devra toutefois se méfier de Jérémy Massière, n.5 mondial, et du jeune guadeloupéen Léo-Paul Etienne, aussi à l'aise sur un Sup qu'en surf, support sur lequel il est champion du monde et d'Europe cadets.

… Mais toujours qualifié en longboard

En longboard Open, Antoine Delpero, double champion du monde en 2009 et 2013 de la spécialité, a l'occasion de se refaire et de conserver le titre dans la famille en l'absence de son frère Edouard, triple tenant. Tous les meilleurs français de la discipline (Delpero, Massière, Arauzo, Coret, Carpentier…) sont présents au 2e tour qui débutera ce vendredi. Chez les dame, Alice Lemoigne (Réu), Félicia Vergara (Réu) et Justine Mauvin (Réu) sont les trois favorites pour le titre Open.

Vendredi, ce sera au tour des bodyboardeurs de faire le show. Amaury Lavernhe (Réu), champion du monde APB 2014, et Pierre-Louis Costes (Aqui), son dauphin, sont les deux grands favoris pour la couronne nationale. Ils seront chargés de faire le show dans le beach break puissant de Hossegor. Mais attention à Laury Grenier (Réu), le tenant du titre, et à Yohan Florentin (Réu), double champion en 2011 et 2012.

Réactions

Amaury Lavernhe (Réunion, champion de France bodyboard drop knee) : « Ça fait plaisir de s'exprimer dans de bonnes vagues comme ça. Tout le monde s'est fait plaisir. Je suis très content. Il y a toujours plus de niveau. Je venais de reprendre le drop knee depuis peu après une saison sur le tour professionnel de bodyboard. J'ai eu très chaud en finale. Nicolas Padois était juste derrière moi. J'ai eu une bonne série en demi, c'était plus compliqué en finale. Je n'ai pas eu beaucoup de bonnes vagues. Je sais que Padois a eu une excellente droite (6,50). Place maintenant au prone. Je sus très motivé. Les meilleurs français sont là. Le titre m'échappe depuis plusieurs années (2010). Je vais essayer de donner le meilleur de moi même pour aller le chercher. Et je vais surtout m'amuser. C'est l'essentiel. »

Jérôme Blanco (Aquitaine, champion de France kneeboard) : « Ça fait vraiment plaisir de gagner ce troisième titre. Le premier l'a été sur le tard à la maison à Biarritz (2011). Le deuxième l'an passé à la Sauzaie que je ne connaissais pas. Et le troisième ici où j'avais gagné ma première compétition, il y a une vingtaine d'année, dans des conditions similaires. Merci aux locaux qui nous ont laissé leurs vagues. Mon principal adversaire, Norbert Sénescat s'étant fait sortir en demi-finales, la voie était plus dégagée pour moi. Mais ce n'était pas fait. Anne Milochau, qui fait deuxième, m'a battu en Bretagne cette année. Je gagne avec un beau tube en finale. C'est la définition même du kneeboard, ce sport est fait pour tuber. Quand on y parvient, c'est le summum ! »

Stéphane - Publié le
Sur le même sujet

Une journée de FOU sur les championnats de France de Surf !

Dix finales en une journée ! Le pari de la direction de compétition est réussie, qui plus est [...]

Petite journée sur les championnats de France de surf

Pas de finale et, donc, pas de titre décerné, ce mardi à Hossegor lors de la quatrième des [...]

Kim Véteau enflamme les championnats de France de surf !

Après les vagues exceptionnelles de ce week-end, la mer s'était -un peu- calmée ce lundi pour [...]

Cannelle Bulard et Jorgann Couzinet remportent le titre en Open

Comme l'an passé en Vendée, l'équipe de La Réunion s'offre un beau doublet avec les titres [...]

Grosse journée pour l'ouverture des championnats de France de surf !

Vagues de 2m50, ciel bleu, mercure à 30 degrés et gros niveau pour la 1ère journée des [...]