»

Alizée Arnaud championne du monde junior de surf !

Le podium
Le podium - www.aspworldtour.com

En terminant 3ème aujourd'hui à  Narrabeen, la landaise Alizée Arnaud décroche le titre mondial ASP chez les moins de 21 ans. Après Pauline Ado et Maxime Huscenot, elle devient la troisième tricolore à  soulever le mythique trophée.

Lors de la première étape à  Bali début octobre 2010, les vagues indonésiennes avaient souri à  Alizée Arnaud. La locale de Capbreton s'était inclinée en finale face à  Tyler Wright, mais avait été l'auteur d'un parcours sensationnel sur les spots de Canggu et Keramas. « En arrivant à  Bali, j'étais sûre de pouvoir décrocher un résultat, car c'était exactement les vagues que j'apprécie » confiait elle récemment.

En revanche, quand elle arrive à  Narrabeen, elle se dit que les choses vont se compliquer un peu en Australie. Pour viser le titre mondial, il va falloir tout donner. Et c'est bien ce qu'elle a fait ces derniers jours. La tricolore est parvenue à  se hisser dans le carré final lundi. Elle chutera finalement aujourd'hui en demie face à  la sud-africaine Bianca Buitentag (8,37 à  7,56), mais pas de quoi s'inquiéter...

Avec la défaite de l'australienne Laura Enever dans l'autre demi-finale, voilà  Alizée propulsée au top mondial des surfeuses junior ! C'est la française qui réalise la meilleure performance combinée sur les deux étapes que compte le World Junior Tour. Et après Pauline Ado en 2009 et Maxime Huscenot en 2010, elle devient ainsi championne du monde junior ASP ! « Je suis si contente. C'est ce que je voulais depuis le début. Depuis l''ge de 10 ans, je voulais être championne du monde ! ».

Et la cerise sur le g'teau, c'est que la canaulaise Justine Dupont a offert ce titre à  sa copine Alizée, en sortant Laura Enever, sa dernière concurrente directe. Appelée en décembre pour remplacer Pauline Ado, Justine venait pour la première fois aux Billabong WJC de Narrabeen et n'avait pas l'intention de faire de la figuration. Elle termine 2ème juste derrière Bianca Buitentag et on a déjà  h'te de la retrouver sur les prochaines éditions.

En quelques années, le surf hexagonal a ainsi marqué de son empreinte le milieu du surf international et permet à  la France de faire partie intégrante des plus grandes nations du surf. Avec Alizée, l'hexagone confirme. Ne reste plus qu'à  Marc Lacomare ou Charly Martin de réaliser un beau doublé bleu blanc rouge. A suivre...

Emilie Dalibert - Publié le
Sur le même sujet

Pauline Ado et Alizée Arnaud visent toujours plus haut !

Le surf féminin français se porte bien cette saison encore. Pauline vise une place sur le WT [...]