» »

Thomas Joncour, le surfeur du Hood

Thomas Joncour
Thomas Joncour - Ronan Gladu

La Jonkette revient sur ses années passées chez Kanabeach... Il nous parle de sa Bretagne dont il est une icône dans le milieu du surf, mais aussi de son tout dernier projet 29hood, une école de surf 100% BZH !

Mango-surf.com : Salut Thomas... Est-ce que tu peux te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore au Pays Basque ?!

Thomas Joncour : Thomas Joncour, 30 ans originaire du Finistère, j ai commencé le surf il y a environ 25 ans à l'île de la Réunion et je suis rentré en Bretagne depuis 2000. J'ai été sponsorisé par Kanabeach pendant 18 ans et freesurfer pro pendant 10 ans. Aujourd'hui je suis moniteur de surf et entraîneur.

Mango-surf.com : D'où vient ton surnom la Jonkette ?

T.J : Ahahahha ça vient avant tout de Joncour, après c'est un surnom sympa, qui ouvre les portes de la dérision parce que le surf c'est avant tout un plaisir et quelque chose de fun !

Mango-surf.com : Pour beaucoup, tu es l'icône du surf breton. Celui qui représente le mieux sur la scène française le Pays Bigouden. Comment as-tu réussi à te bâtir cette notoriété ?

T.J : Merci de tant d'honneurs !!! Je pense que c'est un concours de circonstances. Ça part d'une fierté immense d'appartenir à un endroit si beau et si authentique avec ses bons et ses mauvais cotés, un diamant brut qu'il faut prendre entier, et d'une passion pour le surf qui m'a amenée à rencontrer les bonnes personnes aux bons moments pour transmettre ces valeurs au travers de parutions dans les magazines et de parts dans les vidéos ce qui m'a rendu plus public mais depuis toujours la Bretagne est un vivier sous estimé de bons surfeurs et de bonnes vagues.

Mango-surf.com : On vient d'apprendre il y a quelques semaines la fermeture définitive de Kanabeach. Comment as-tu vécu cette triste nouvelle ?

T.J : Je vis toujours cette triste nouvelle, je n'ai pas encore réalisé. Après 18 ans dans une marque, c'est plus du business, c'est la famille, surtout quand c'est une marque comme Kanabeach. Avec ou sans la comète, je resterai proche de cette famille, je porte toujours mes fringues kana et j'en ai pour des générations dans mes placards !!! Je sais que la marque continuera à vivre à travers ceux qui ont fait son histoire.

Mango-surf.com : Tu es intimement lié à cette marque. Peux-tu nous raconter tes débuts chez eux ? Comment la marque a évolué ?

T.J : Oui bien sûr je m en souviens comme si c'était hier. Je faisais pas mal d'allers retours à la Réunion ou tous les gamins rêvaient de sponsors. J’étais en 5ème et j'ai été présenté à Fred et Jean Sarthou par Didier Tirilly mon entraîneur de l'époque à l’occasion de l’EPSA de la torche en 1995 organisé par Kanabeach. J'avais pas trop mal tiré mon epingle du jeu et j'avais traîné sur le stand loufoque de Kana tout le week end et j’ai été adopté par la marque de cette façon.

La marque a très bien évolué avec toujours des collections originales et des coupes de légende, souvent en avance sur la tendance, toujours avant-gardiste, toujours la french touch saupoudrée de quotidien breton. Avec aussi de super gammes de combinaisons qu’on était fiers de porter !

Mango-surf.com : Comment expliques-tu que Kanabeach en soit arrivé là ?

T.J : Je ne l'explique pas vraiment, j'ai toujours été du coté de kana je ne vois pas où ça a cloché, on y a tous cru, on a tout donné, je dirai un mauvais concours de circonstances, évolution de la clientèle + crise = fiasco.

Mango-surf.com : Et maintenant, c'est quoi le programme pour toi ?

T.J : Le programme c'est d’évoluer en changeant rien !!! ahahahaha

Non mais sans rire, continuer de m'investir dans le surf breton grâce à ce club, continuer à essayer de surfer le plus possible le mieux possible, aider les jeunes du HOOD à progresser et à réaliser leurs rêves, j'ai mon diplôme de moniteur de surf, j’ai aussi envie de continuer à m’investir auprès de l’équipe de France junior et différents projets féderaux et on verra les opportunités sur le bord du chemin !!



Mango-surf.com : Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce projet de club de surf ?

T.J : Oui bien sur! C est parti d'un état d'esprit qui a trouvé un nom : le 29hood, des gens qui aiment surfer ensemble, passer de bons moments dans le cadre typique breton, fiers de leurs racines. Aujourd'hui ces valeurs se retrouvent dans un club, monté par des amis, des proches, une famille, soutenu de partout par des gens qui se reconnaissent dans cet état d'esprit.

Mango-surf.com : Si tu devais vendre ta Bretagne comme destination surf à un balinais qui habite en face de Padang Padang... Tu lui dis quoi ?

T.J : Tout ce que tu n'as pas se trouve la bas !!!

Mango-surf.com : Si tu as quelque chose à ajouter, c'est le moment...

Merci pour le soutien, ce club c’est un gros investissement, alors merci aux membres, au bureau, aux partenaires, au comité 29, à la ligue, à la fédé et Alan l'Helgoualc'h mon binome avec qui on va bosser tous les jours avec les mêmes rêves !

Passez voir le site !
Propos recueillis par www.mango-surf.com - PubliŽé le