» »

Michel Plateau DTN de l'équipe de France

Michel Plateau
Michel Plateau - FFS

La coupe de France de bodyboard démarre ce week-end à Plouzané, Michel Plateau - directeur technique nationale de la Fédération Française de Surf - fait un point sur les enjeux de ce circuit 2013.

FFS : Comment se présente le circuit de la Coupe de France 2013 et quel en est l'enjeu pour la fédération ?

Michel Plateau : Le circuit Coupe de France sera présent sur l'ensemble des disciplines de la fédération : surf, bodyboard, bodysurf, longboard, sup vague et tandem associés, et également skimboard et kneeboard.

La coupe reste la compétition "domestique" de la fédération, formatrice pour nos jeunes compétiteurs, et qui permet à tous d'alimenter son classement fédéral. Nous avons la volonté d'une dotation sur chaque étape, mais également d'une dotation sur le classement général final, afin de récompenser les compétiteurs les plus assidus, mais aussi les plus réguliers. Le mélange de génération que l'on retrouve incite les plus jeunes à élever leur niveau, et nos têtes de série à maintenir le leur pour garder leur leadership. Le niveau que l'on y retrouve est désormais très élevé, et la coupe remplit parfaitement son rôle d'anti-chambre de l'accession au plus haut niveau représenté par le circuit pro.

Le profil des vainqueurs de l'édition 2012 en atteste (Vincent Duvignac en Surf, Maxime Castillo en Bodyboard, etc..) le niveau y est vraiment très relevé.

Pour la fédération, il s'agit de développer un circuit de compétition qui réponde parfaitement à ces intentions, de formation, détection, et de suivi des jeunes et moins jeunes compétiteurs. La part de la Coupe peut parfois être importante dans les critères de sélection à l'Equipe Nationale. Enfin, de l'autre côté de la barrière, il se fait sur ces coupes un vrai travail de formation de notre corps arbitrale. Encadrés par nos meilleurs chefs juges, les jeunes juges sont expérimentés sur les coupes toujours un souci de formation et d'accès à la plus haute compétence.

FFS : Le bodyboard ouvre le ban de la saison avec plus de 130 inscrits sur la première de Plouzané, comment évolue le bodyboard au niveau national ?

Michel Plateau : La Coupe de France de Bodyboard, organisée par le dynamique club du Minou, et son équipe, ouvre effectivement la saison. C'est déjà une réussite, avec un grand nombre de compétiteurs, dans plusieurs disciplines. C'est un succès local bien sûr mais aussi national : le résultat des travaux de la commission Bodyboard qui oeuvre depuis plusieurs années. Le département de la Vie Fédérale de la FFS lui a laissé toute latitude pour proposer le format de compétition qui convient le mieux à la discipline. La commission a donc incorporé des catégories jeunes, pour une discipline ou l'offre de compétition n'est pas très importante. La commission essaie aussi de proposer des épreuves de Coupes sur tout le territoire, pour impliquer chaque région. Pour la fédération, c'est important de savoir pouvoir compter sur le dynamisme de clubs tel que le Minou. De nombreux clubs vont cette année s'investir dans l'organisation d'une coupe (environ 25), et c'est bien là le meilleur baromètre de l'implication des clubs dans le projet fédéral. Merci donc au Minou, à son équipe, et à tous les clubs !

FFS - PubliŽé le